La France interdite de Laurent Obertone, chez Ring éditions
A la Une

85 000 enfants sont morts de faim depuis le début de la guerre au Yémen

On estime à 85 000 le nombre d’enfants de moins de cinq ans qui sont morts de faim ou de maladie extrême depuis que l’Arabie saoudite et ses alliés ont lancé la guerre au Yémen en 2015, selon une nouvelle analyse de Save the Children.

À l’aide de données compilées par l’ONU, Save the Children a évalué les taux de mortalité des cas de malnutrition aiguë sévère (MAS) non traités chez des enfants de moins de cinq ans. Selon une estimation basse, l’agence d’aide humanitaire a découvert qu’environ 84 701 enfants atteints de MAS pourraient être décédés entre avril 2015 et octobre 2018.

Près de quatre ans après le début de l’agression brutale de l’Arabie Saoudite au Yémen, l’ONU affirme que près de 14 millions de personnes risquent la famine. Ce nombre a considérablement augmenté depuis que la coalition dirigée par les Saoudiens et les Émirats arabes unis ont imposé un blocus au Yémen pendant il y a un peu plus d’un an.

Depuis lors, les importations commerciales de produits alimentaires par le port de Hudaydah ont été réduites de plus de 55 000 tonnes métriques par mois. C’est assez pour priver de leurs besoins 4,4 millions de personnes, dont 2,2 millions d’enfants. Toute nouvelle baisse des importations pourrait provoquer une famine rapide.

85 000 enfants sont morts de faim depuis le début de la guerre

«Nous sommes horrifiés par le fait qu’au Yémen, environ 85 000 enfants sont morts de faim depuis le début de la guerre. Pour chaque enfant tué par des bombes et des balles, des dizaines de personnes meurent de faim et cela est totalement évitable », a déclaré Tamer Kirolos, directeur de Save the Children’s Country au Yémen.

«Les enfants qui meurent de cette façon souffrent énormément de la ralentissement de leurs organes vitaux, qui finissent par s’arrêter. Leur système immunitaire est si faible qu’elles sont plus sujettes aux infections. Certaines personnes sont trop fragiles pour pleurer. Les parents doivent voir leurs enfants dépérir, incapables de faire quoi que ce soit.

«Save the Children a fourni de la nourriture à 140 000 enfants et traité plus de 78 000 enfants contre la malnutrition depuis le début de la crise. Malgré les défis, nous sauvons des vies tous les jours. ”

Les combats, les blocus et la bureaucratie ont forcé Save the Children à apporter des fournitures vitales au nord du pays par le port d’Aden, dans le sud du pays. En conséquence, l’aide peut prendre trois semaines pour arrivée sur place au lieu d’une semaine nécessaire à son acheminement si le port de Hudaydah était pleinement opérationnel.

Il est urgent de fournir des aliments riches en nutriments aux enfants les plus vulnérables du Yémen, dont certains sont vraiment au bord du gouffre. Seulement 60 dollars peuvent nourrir une famille de sept personnes pendant un mois. Un enfant qui meurt de faim est un enfant de trop.

 Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Adoxa est un nouveau média d’information généraliste. Pour vous proposer un contenu de qualité et régulièrement mis à jour, vos dons nous sont essentiels. Si notre ligne éditoriale et nos publications vous plaisent, n’hésitez pas à nous soutenir!

Soutenir aDOxa infos

La France interdite de Laurent Obertone, chez Ring éditions

Poster un Commentaire

avatar
500
  S’abonner  
Notifier de