Actualités

à quoi joue François Xavier Bellamy ?

François-Xavier Bellamy s’était exprimé dans une interview parue dans Yahoo.com (1). Ses propos ont déclenché une polémique, en particulier aux moments où il a dit :

« Ce qui est certain, c’est qu’entre la vision d’Emmanuel Macron et la vision de Marine Le Pen, je serais clairement plutôt du côté d’Emmanuel Macron. »

ou encore 

« Je suis plutôt Juncker (le président PPE de la Commission européenne) qu’Orban ». 

Nous sommes d’accord qu’il faut replacer les phrases dans leur contexte. 

Bellamy a donc  publié ensuite une sorte de « démenti » sur Facebook (2) où il explique que ses propos ont été déformés et où il tente de la ré-expliquer. 

Voici ce qu’il dit à propos de sa vision de l’Europe sur Yahoo :

A l’occasion de cette rencontre, j’ai redit, comme je l’explique sans discontinuer depuis des semaines, qu’il ne peut y avoir une souveraineté européenne puisqu’il n’y a pas de peuple européen, et j’ai rappelé combien ce point me distinguait radicalement de la vision évoquée par Emmanuel Macron dans plusieurs de ses discours, qui décrivaient un projet clair de dépassement des nations. J’ai indiqué qu’à mon sens il ne pourrait y avoir de démocratie européenne que s’il y avait un peuple européen, et qu’aucune décision politique ne pouvait faire exister un peuple unique au mépris de la lente maturation de l’histoire, des cultures et des langues qui font la belle richesse de l’Europe dans la diversité des peuples qui partagent en elle une civilisation commune. Je ne comprends pas qu’on puisse tirer de ce raisonnement très clair une conclusion inverse à celle que je ne cesse de défendre depuis plusieurs semaines.

En effet, Bellamy exprime ici un désaccord avec Macron sur la vision de l’Europe comme « grand ensemble », sauf que dans ce « démenti », Bellamy néglige de dire que dans son interview, il a dit que cette vision était « envisageable demain »

Plus exactement, il a dit 

« Aujourd’hui, ce ne serait pas souhaitable. Mais si demain on a réussi à faire progresser la conscience européenne, la conscience d’une communauté culturelle européenne, eh bien ça pourrait devenir souhaitable »

Il n’est donc pas d’accord avec la vision d’Emmanuel Macron « pour l’instant ». 

Quant au démenti sur sa position concernant Orban, il explique vagument pourquoi il s’est dit plutôt Juncker qu’Orban, sans pour autant évoqué la complexité du conflit entre les deux personnages.

Nous sommes donc dans le flou et l’ambiguïté concernant le positionnement de F.X Bellamy. A t-il fait une pirouette verbale ou une négligence involontaire en omettant de dire que la vision de Macron serait « souhaitable » demain ? 

De plus, il ne semble pas critiquer l’évolution (forcée ?) d’une « conscience européenne« .

« Mais si demain on a réussi à faire progresser la conscience européenne, la conscience d’une communauté culturelle européenne »

Mon questionnement est simple : à quoi joue F.X Bellamy ? S’il se lance dans une communication « politicienne » comme Macron et bien d’autres avant lui nous ont inondé, et à notre défaveur, pourquoi devrait-on lui accorder un quelconque crédit et la moindre confiance ? 

(1) https://fr.news.yahoo.com/bellamy-plutôt-macron-que-le-pen-ou-le-155339808.html

(2) https://www.facebook.com/fx.bellamy/posts/1855044077938294?__tn__=K-R 

2
Poster un Commentaire

avatar
500
1 Auteurs du commentaire
louis Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
louis
Invité
louis

ça s’appelle le bal des faux-culs version gaucho comme d’hab !

trackback

[…] Click here to view original web page at à quoi joue François Xavier Bellamy ? […]

Adoxa est un média SANS PUBLICITE qui ne reçoit aucune subvention.

Pour continuer, nous avons besoin de votre soutien !




coq-enchaine-journal-clandestin-sous-manteau-imprimer-resistance-contre-censure-facebook