campagne de don 2020 adoxa financement aide soutien actif soutenir presse alternative reinformation independant journalisme

Adoxa infos

L'essentiel de l'info

A seulement 27 ans, ce candidat LR enchaîne les » bad buzz »

Tête de liste des Républicains à Bourg-en-Bresse, Aurane Reihanian enchaîne les « bad buzz ». Enregistré en train d’évoquer une technique de fraude pendant l’élection des jeunes LR, suspicions de menaces physiques et plainte pour agression sexuelle… Est-ce bien une nouvelle façon de faire de la politique ?

Étiqueté par un député, resté anonyme,  dans un article de Libération du 3 mars 2020 « le boulet de LR »  Aurane Reihanian, jeune avocat de 27 ans enchaine les bad buzz ! Le dernier en date, une plainte contre lui pour agression sexuelle à 14 jours du premier tour des municipales de Bourg-en-Bresse où il est tête de liste mais sans le logo LR  (il ne faudrait pas encore charger la barque) ! Rappelons qu’à ce stade il est présumé innocent.

Ce qualificatif transformé en « le boulet de Bresse » par ses adversaires locaux (allusion au poulet de Bresse) est le résultat d’une longue série de révélations qui ont fait la Une de la presse locale et nationale. Dès son élection à la présidence des Jeunes Républicains un enregistrement diffusé par le Huffington post, mis en ligne  le 13 octobre 2018, permet d’écouter Aurane Reihanian, je cite Libération,  « en train d’évoquer une technique de fraude ».  Aurane Reihanian déclare : «  Je ne suis pas sûr que ça va fonctionner. Je pense juste qu’il faut tenter, parce que c’est une réserve de voix de malade ».  Michaël Pilatier (LR) conseiller élu à l’Assemblée des Français de l’étranger du Canada, collaborateur de Frédéric Lefevre,  déclarait dans un tweet :  « Enregistrement hallucinant de Aurane Reihanian qui invite ses soutiens à truquer l’élection des jeunes Républicains en récupérant les codes des électeurs auprès de la hotline pour voter à leur place #Lamentable ».

Malgré cela « bébé Wauquiez » (surnom donné par le nouvel Obs) est élu le 13 octobre 2018 président des jeunes Républicains avec 58% des voix ; L’instance interne chargée de veiller à la régularité du scrutin valide mais condamne  « la Haute Autorité des Républicains a exprimé sa réprobation à l’égard des propos tenus, dans l’enregistrement rendu public le jour du scrutin mais a jugé que l’hypothèse d’une fraude devait être écartée car elle ne pouvait techniquement avoir été mise en œuvre » ! 

Le boulet de Bresse n’en était pas à son premier bad buzz car en 2017 alors président « des jeunes avec Wauquiez », il avait dû faire son mea culpa dans le journal Libération du 19 décembre 2017 sur sa phrase des enfants nés de PMA qui « ne devraient même pas exister ». Une plainte avait été déposée contre lui par l’association Mousse le 14 décembre 2017 , obligeant Laurent Wauquiez a se désolidariser de son ancien assistant parlementaire.

One thought on “A seulement 27 ans, ce candidat LR enchaîne les » bad buzz »

  1. J’aimerais que, comme le foot, la POLITIQUE disposé d’un mercato où LR pourrait « vendre » ce clown à LREM, ou à l’UDI ou au Parti Radical. Les autres, moins khon, n’en voudraient même pas, même si on les payait.

Laisser un commentaire

la france puissance musulmane livre remigration islamisation islam probleme anticipation analyse connaissance gregory roose maurice landrieux

Adoxa est un média SANS PUBLICITE qui ne reçoit aucune subvention.

Pour continuer, nous avons besoin de votre soutien. Merci !