Depuis quelques temps l’identité française est questionnée. À ceux qui pointent le fait qu’en France tout le monde n’est pas intégré, qu’il y a les Français de cœur et les Français de papiers, d’autres rétorquent avec morgue : « mais