BANDEAU LIVRE Pensées interdites chronique france baillonnee remigration essai critique progressisme communautarisme islamisme feminisme

Adoxa infos

L'essentiel de l'info

Bolsonaro envisage la création d’un camp de réfugiés pour les Vénézuéliens

Le président brésilien élu Jair Bolsonaro, que la presse internationale accuse de racisme, de xénophobie et d’appartenir à l’extrême droite, a déclaré la semaine dernière que les réfugiés vénézuéliens qui arrivent dans le pays fuient une dictature et que le Brésil ne peut pas les abandonner. Bolsonaro a suggéré la création de camps de réfugiés au Brésil répondant à des contrôles strictes afin de militer l’arrivée massive d’immigrés ne répondant pas aux critères de « réfugiés ».

Bolsonaro connaît bien l’état de Roraima pour s’y être rendu à deux reprises au cours des quatre dernières années. Selon lui, cet était ne serait pas en mesure de résoudre la crise des réfugiés tout seul. Le président élu a déclaré qu’il est du devoir du gouvernement brésilien de répondre à cette crise tout en assurant un contrôle renforcé des Vénézuéliens arrivant aux frontières. 

 

Bolsonaro: les réfugiés vénézueliens ne sont « ni des marchandises, ni des objets à renvoyer »

Bolsonaro était opposé à la proposition du gouverneur élu de Roraima, Antonio Denarium (PSL), qui envisage la fermeture de la frontière et plaide pour la création d’un programme visant à renvoyer les Vénézuéliens dans leur pays d’origine.

Ce ne sont ni des marchandises ni des objets à retourner. Si la démocratie ne se rétablit pas rapidement au Vénézuela, nous devrions prendre d’autres mesures, telles que l’exclusion du Venezuela du Mercosur. Les Venezueliens a ne peuvent pas être traités comme cela un pays démocratique. 

One thought on “Bolsonaro envisage la création d’un camp de réfugiés pour les Vénézuéliens

  1. Ping : click here

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Pensées interdites gregory roose pop ump amazon boutique dedicace remigration islam grand remplacement progressisme feminisme communautarisme

Adoxa est un média SANS PUBLICITE qui ne reçoit aucune subvention.

Pour continuer, nous avons besoin de votre soutien !