campagne de don 2020 adoxa financement aide soutien actif soutenir presse alternative reinformation independant journalisme

Adoxa infos

L'essentiel de l'info

Brexit: Boris Johnson «gifle» Michel Barnier

Alors que le négociateur de l’UE, Michel Barnier, a exigé dans un discours à la Commission européenne ce matin que la Grande-Bretagne adhère aux règles de l’UE pour obtenir un accord commercial et de donner accès aux eaux de pêche, Boris Johnson a «giflé» le négociateur du Brexit pour l’UE, en disant que la Grande-Bretagne n’obéira pas aux règles de Bruxelles pour obtenir un accord commercial et qu’il ne donnera pas un accès aux eaux de pêche du Royaume-Uni.

Boris Johnson a adopté dans son discours d’aujourd’hui tenu à Greenwich une position provocante juste après que Michel Barnier ait averti que la Grande-Bretagne n’obtiendrait qu’un accord commercial «de la meilleure catégorie» que que si elle se plie aux exigences des «règles du jeu équitable» et donne un accès à ses eaux de pêche.  Les deux parties sont, donc, à nouveau sur une trajectoire de collision car Boris Johnson a juré qu’il n’acceptera jamais la réglementation de Bruxelles comme prix pour un accord commercial. Le Premier ministre britannique a, en effet, insisté sur le fait qu’il n’est pas nécessaire de lier le Royaume-Uni aux réglementations de Bruxelles, ou vice versa, car il a condamné le protectionnisme croissant dans le monde. Arguant, en outre, qu’il veut être un champion du libre-échange maintenant que le Brexit est arrivé, Boris Johnson a  cependant rejeté les allégations selon lesquelles la Grande-Bretagne allait saper les normes sociales et environnementales. Michel Barnier  a, quelques minutes avant dans un discours  réalisé à la Commission européenne, averti le Royaume-Uni de ne pas aller contre les normes sociales et environnementales actuelles – ainsi que de laisser la flotte de pêche européenne aller dans les eaux britanniques. Boris Johnson a appelé à un accord zéro tarif, zéro quota – mais a rejeté les demandes de l’UE de s’aligner sur les règles de celle-ci pour obtenir leur offre. 

Michel Barnier a répondu à l’affirmation du Premier ministre selon laquelle il ne serait pas nécessaire que la Grande-Bretagne continue de respecter les règlements de Bruxelles dans le cadre d’un futur accord commercial, en rappelant les accords  déjà conclus l’année dernière. «Boris Johnson a accepté l’année dernière de s’en tenir aux règles de l’UE», a déclaré le négociateur en chef de l’UE.  Michel Barnier a rappelé à Boris Johnson qu’il avait déjà accepté dans une déclaration «très importante» de rester fidèle aux règles de l’UE sur les subventions et les normes alors que Bruxelles exposait sa position de négociation d’ouverture sur les relations futures du Royaume-Uni avec l’UE.

Boris Johnson a envoyé  ce lundi matin un message aux dirigeants de l’UE appelant à un accord commercial «à la canadienne». Le Premier ministre a averti qu’il préférerait accepter les tarifs commerciaux plutôt que de suivre les règles de l’UE. Le discours est intervenu quelques minutes après que Michel Barnier a exigé que le Royaume-Uni obéisse aux règles de Bruxelles: «Nous devons nous assurer que la concurrence est et reste ouverte et équitable» en déclarant que «l’UE ne recherchait pas un «alignement» des règles, mais une «cohérence» du Royaume-Uni» en ajoutant qu’il souhaitait «des mécanismes pour maintenir les normes élevées que nous avons». Le bras de fer entre le Royaume-Uni et Bruxelles ne fait que commencer.

Olivier Renault

2 thoughts on “Brexit: Boris Johnson «gifle» Michel Barnier

  1. Bonjour, la Grande Bretagne a raison, ils quittent l Europe, donc les lois européennes n’ont plus lieu d’être. Quand aux eaux territoriales de la Grande Bretagne l Europe ne les a plus. La France et le deuxième au monde à avoir le plus de mers pour la pêche. Le français est comme ça l herbe est plus verte chez le voisin.

  2. bravo ??mare de la dictature des cretins de bruxelles?la plupart des decideurs de l ue ne sont que des anciennes crapules de ministres ou autres parasites politiques?qui cumules des salaires honteux sous pretexte qu ils servent a quelque choses ?mais en realitee ce ne sont que des voleurs en col blanc reconverties ?l ue nest pas une nation encore moins un pays pour ce permetre de vouloir dictee ses conneries au autres nation?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

contre-la-censure-des-réseaux-sociaux-telecharger-le-coq-enchaine-journal-islam-progressisme-critique-facebook-twitter-

Adoxa est un média SANS PUBLICITE qui ne reçoit aucune subvention.

Pour continuer, nous avons besoin de votre soutien !