A la Une

Castaner accuse (presque) les casseurs de radars d’homicide

Dans une interview accordée sur BFM TV, le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner accumule les petites phrases détonantes et disproportionnées.

Après avoir affirmé qu’il était favorable au rapatriement de 130 djihadistes partis faire la guerre en Syrie au nom de l’islam, il a prétendu que les personnes, en parlant des gilets jaunes, qui ont cassé des radars, sont potentiellement responsables de la mort des accidentés de la route au même endroit.

Poster un Commentaire

avatar
500
  S’abonner  
Notifier de