proposer un article pour Adoxa infos
Actualités

En Finlande, le parti de droite conservatrice et eurosceptique aux portes du pouvoir

Les médias européens les appellent les vrais Finlandais, faisant de ce parti conservateur et eurosceptique un parti d’extrême-droite. Il n’en n’est rien. Par ailleurs, le parti à changé le nom en 2011 et sa traduction originelle n’est pas les vrais Finlandais mais plutôt les Finlandais de base.

Ils ont failli remporté les élections finlandaises qu’ils ont finalement perdu de deux dixièmes de point contre les socialistes. La cohabitation s’annonce compliquée.

Le Parti social-démocrate (SDP), dirigé par l’ancien dirigeant syndical Antti Rinne, a remporté dimanche une très faible victoire aux élections législatives en Finlande en dépassant de seulement deux dixièmes – environ 6 000 voix – la formation de droite conservatrice et eurosceptique, les Vrais Finlandais.

Le SDP a obtenu 17,7% des voix et 40 sièges, contre 17,5% et 39 sièges des Vrais Finlandais, une victoire très fragile qui permettra néanmoins à Rinne de mener les négociations pour former le prochain exécutif de la coalition dans le pays nordique .

« Si je suis honnête, je m’attendais à une victoire plus large, mais nous avons tout de même remporté notre première victoire électorale depuis 1999 », a déclaré Antti Rinne.

Le SDP, qui avait connu une débâcle électorale en 2015 et est tombé à la quatrième place, a recueilli 1,2% de voix en plus, ce qui est suffisant pour atteindre six députés supplémentaires et remporter la victoire.

De leur côté, les Vrais Finlandais ont réussi à retrouver le soutien populaire perdu après deux ans passés au sein d’une coalition gouvernementale qui avait mis en place de fortes réductions des avantages sociaux et avait affronté en 2015 la pire crise migratoire que le pays ait connue.

La clé de ce succès a été permis par l’arrivée en 2017 du chef du parti , Mussel Jussi Halla-aho, représentant de l’aile « radicale » du parti, qui a donné son envol à la formation mais qui l’a conduit à être expulsé de la coalition gouvernementale.