La France interdite de Laurent Obertone, chez Ring éditions
Actualités

ENQUETE: Médine et les islamistes

Nous sommes le 15 septembre 2018. Les concerts du rappeur Médine sont prévus dans quelques semaines malgré l’indignation collective que son annonce a suscitée. Peut-être manque-t-il quelques éléments factuels pour convaincre les nombreux indignés de venir manifester le 19 octobre devant le Bataclan pour empêcher ce sacrilège.

Adoxa s’est procuré plusieurs documents qui attestent que Médine est véritablement proche de la mouvance islamiste et qu’à ce titre, il n’est pas envisageable de tolérer sa présence au Bataclan les 19 et 20 octobre prochains. 

Des paroles racistes, des relations islamistes

« Crucifions les laïcards comme à Golgotha », « Islamo-caillera, c’est ma prière de rue »,  « J’mets des fatwas sur la tête des cons », « On est dans l’game pas venu pour ouer-j, mais j’arrive sur tous les sites comme un djihadiste de Daesh » , « Appelez-moi Erdogan en Air Jordan de l’empire Ottoman », etc.

Au-delà des paroles choquantes de ses textes, de ses postures provocantes dont lui et ses soutiens se défendent pourtant sous couvert de victimisation, les liens étroits que Médine entretien avec les milieux islamistes sont nombreux.

Son engagement en tant que militant de l’association Havre de Savoir, liée à l’UOIF et à l’islamisme radical est désormais notoire. Cette association qui se présente comme structure destinée à faire « connaître l’islam et ses valeurs d’ouverture et de tolérance, son éthique et sa morale » donne cependant la parole à des prêcheur d’intolérance, de division et haine. Ses accointances avec certains intervenants proches des Frères musulmans, dont les vues antisémites, misogynes ou homophobes, sont connus.

Médine (à gauche sur le podium)  prend la parole lors d’une manifestation pro-palestinienne organisée au Havre en 2014

Médine (au centre) intervient régulièrement, depuis 2012, lors de manifestations organisées par l’association islamiste Havre de Savoir. Ici avec Nabil Ennasri, proche des « Frères musulmans »

Medine intervenait en 2012 aux côtés d’islamistes notoires au Rassemblement Annuel des Musulmans de l’Ouest: Tariq RAMADAN, Nassima PRUDOR et Ahmed JABALLAH

 
L’organisation islamiste des « frères musulmans » est classée comme terroriste par la Russie, les Etats-Unis, l’Arabie Saoudite et l’Egypte. Cependant, Médine est proche du prédicateur islamiste Tariq Ramadan et de Nabil Ennasri, tous deux proches des Frères Musulmans.

Il est également en relation avec l’activiste islamiste Marwan Muhammad qui revendique le droit de lutter, en France, pour que notre pays devienne musulman, des Indigènes de la république que même Thomas Guénolé accuse de racisme et d’Hassan Iquioussen surnommé le « prêcheur des cités », membre de l’UOIF connu pour avoir assumé des propos antisémites au cours d’une conférence en 2004, négateur du génocide arménien et refusant la mixité sociale homme/femme.

Médine (à droite) en discussion avec l’islamiste Tariq Radaman

Médine fait le geste de la « quenelle », symbole de l’antisémitisme

Au nom de sa proximité avec une idéologie qui a tué et blessé des centaines de personnes le 13 novembre 2015, la présence de Médine au Bataclan serait donc un affront, une indécence, un sacrilège. Ce projet de concert est un attentant contre la mémoire des victimes.

C’est aussi et surtout un défi qui est lancé à tous les Français.

Malgré les protestations indignées et les projets d’empêchement, l’interdiction de ses concerts n’est pas encore survenue, la programmation sacrilège n’a pas été annulée par les pouvoirs publics qui ont apportés leur soutien à cet ami du Premier ministre.

Nous avons le pouvoir de faire annuler ce concert au Bataclan

Cependant, si les associations de familles de victimes ne partagent pas toutes le même point de vue sur la tenue ce concert, au nom de la liberté d’expression, des avocats de familles de victimes ont saisi la justice pour demander l’annulation de ce concert. Par ailleurs, le gouvernement n’a pas exclu d’interdire ses concerts s’il y a un risque de trouble à l’ordre public. A bon entendeur…

Le concert de Médine au Bataclan ne doit pas avoir lieu. Il ne peut pas avoir lieu.

Les Français n’ont à subir ni ce sacrilège ni cette humiliation. S’ils acceptaient cela c’est que décidément ils accepteraient tout : non seulement leur effacement et la terreur, mais le déshonneur et l’insulte à leurs morts.

Ce combat que nous devons mener ensemble n’est pas politique. Il est éthique, moral, civilisationnel.

VOUS VOULEZ AGIR ?

Grégory ROOSE

Politique, Écologie, Collapsologie, Identité, Islam, Société

Directeur de la publication d’Adoxa ● Libéral-conservatisme | Identité | Résilience territoriale. 

                                                                      

                                                                                 Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Adoxa est un nouveau média d’information généraliste. Pour vous proposer un contenu de qualité et régulièrement mis à jour, vos dons nous sont essentiels. Si notre ligne éditoriale et nos publications vous plaisent, n’hésitez pas à nous soutenir!

Soutenir aDOxa infos

La France interdite de Laurent Obertone, chez Ring éditions

1
Poster un Commentaire

avatar
500
1 Auteurs du commentaire
Clovis Lutece Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Clovis Lutece
Invité
Clovis Lutece

Il ne faut pas attendre le jour du concert pour manifester ! Il faut mettre la pression sur le Bataclan et les Pouvoirs Publics !

Par contre, désolé mais je ne suis pas d'accord avec vous sur le fait que la quenelle est un geste antisémite !