campagne de don 2020 adoxa financement aide soutien actif soutenir presse alternative reinformation independant journalisme

Adoxa infos

L'essentiel de l'info

Éoliennes en Allemagne: quand le rêve écologique devient un cauchemar

L’Allemagne fait face à une tendance controversée et à un problème notoire: le nombre de citoyens désirant un passage de l’économie du pays sur les « rails verts » augmente et a déjà dépassé 80%, mais en même temps augmente le nombre de ceux qui refusent franchement de faire partie de ce processus, nous explique l’Observateur continental, en partenariat avec Adoxa.

La presse allemande a publié un article intitulé « Nous ne voulons pas d’éoliennes devant notre porte » écrit par la journaliste Hannah Knuth, qui décrit une situation curieuse dans un village du Bade-Wurtemberg. La journaliste raconte qu’à une époque 49% des habitants locaux avaient voté pour les Verts – une force politique prônant la protection de la nature, une activité économique propre, etc. Peu de temps après cela, les Verts ont annoncé l’élaboration d’un programme visant à augmenter la part d’électricité fabriquée à l’aide d’éoliennes. Il était question d’installer neufs éoliennes dans une ville de seulement 96 habitants.

Cependant, les Verts ont rencontré un problème inattendu. Les habitants locaux, qui ont activement voté pour le respect de l’environnement, se sont soudainement insurgés contre l’apparition d’éoliennes à proximité de leur maison. Les habitants du village de Böllen l’expliquent par la génération par ces éoliennes de fréquences affectant l’ouïe et la psyché humaines.

Le grand hebdomadaire allemand Die Zeit écrit: « C’est également la raison du déclin significatif de la propagation de l’énergie éolienne ces deux dernières années: si en 2017 près de 1.800 nouvelles turbines éoliennes ont été installées sur le territoire allemand, en 2018 ce chiffre a chuté jusqu’à 743. Puis à 325 en 2019. C’est l’indicateur le plus bas depuis 2000, quand a été adoptée la loi sur les sources d’énergie renouvelables. »

Entre 2017 et 2019, le taux d’implantation d’éoliennes a été divisé par plus de 5. Rappelons que l’Allemagne refuse d’utiliser le charbon et les centrales nucléaires, en déclarant que l’énergie verte les remplacera. Les spécialistes trouvent que c’est une utopie.

Qui plus est, l’article de Hannah Knuth laisse entendre que nombre d’Allemands, prônant l’énergie verte, ne se rendent pas compte de ce qu’une telle transition représente. Quand il est question de la génération de courant à proximité immédiate de leurs maisons afin de réduire le coût d’acheminement de l’électricité, ils sont nombreux à s’y opposer. A ce jour, deux pétitions ont déjà été déposées par le village de Böllen contre les éoliennes.

Image par Frauke Riether de Pixabay

5 thoughts on “Éoliennes en Allemagne: quand le rêve écologique devient un cauchemar

    1. Entre rêve et réalité, il n’y a pas toujours qu’un pas. Ici il y a un gouffre à milliards. Souhaitons leur de se réveiller au plus tôt et qu’ils arrêtent de nous entrainer dans leur délire !

  1. Bonjour, sait – on encore que les tourbillons créés par un obstacle au vent se propagent à environ 7 X sa hauteur ? Tous les futurs jardiniers-horticulteurs apprennent cette règle à l école ! Que disent les essais en soufflerie ? Existent t ils des normes d émission de bruits selon la distance aux habitations placées sous le vent dominant ?

  2. Éolienne, c’est une fourberie des gouvernements pour nous faire croire à l’écologie. L’installation de ces éoliennes est une catastrophe écologique par le fait des 70 camions pour construire cette dernière. La déforestation est aussi le sujet à ne pas négliger et que la remise en état des lieu après 30 ans est une catastrophe. Merci pour les 1500 tonnes de béton au minimum et aux 100 tonnes de ferraille qui composent le socle.
    Non à l’ éolienne !!! Surtout avec tous les décrets votés par le dernier gouvernement qui bloque toute démarche citoyenne. Le gouvernement se doit de respecter ses engagements et nous le voyons bien avec le mandat des préfets qui on l’obligation de construire des parc éolien à tout vas.

  3. « murks in germany »

    « L’Allemagne a investi depuis 2010 plus de 30 milliards par an dans le basculement et l’on prévoit une facture globale de plus de 500 milliards à l’horizon 2025 — pour partie constituée de subventions et crédits publics, pour le reste financé par les ménages et les entreprises sous forme de hausse de prix.
    Une étude chiffre même à plus de 3 000 milliards d’euros (oui, 3 000 milliards !)les investissements requis d’ici à 2050,, si l’Allemagne persiste dans son intention d’accroissement de la part du solaire et de l’éolien dans son mix énergétique.  »

    La grande blague c’est que ni le solaire ni l’éolien ne fonctionnent de façon rentable ou même « fiable » .

    L’autre grande blague c’est cette obsession de l’abandon du nucléaire… justement au moment où les pays producteurs de pétrole, eux construisent des centrales nucléaires !

    Jusqu’où nos corrompus européens iront pour afficher ostensiblement leur volonté de destruction de leurs ethnie, peuple, économie, territoire ?

Laisser un commentaire

la france puissance musulmane livre remigration islamisation islam probleme anticipation analyse connaissance gregory roose maurice landrieux

Adoxa est un média SANS PUBLICITE qui ne reçoit aucune subvention.

Pour continuer, nous avons besoin de votre soutien. Merci !