La France interdite de Laurent Obertone, chez Ring éditions
Actualités

Erik Tegnér, ce jeune LR qui appelle à l’union des droites

erik-tegner-favorable-union-des-droites-avenir-jeunes-republicains-lr
Sur la forme, cela peut paraître comme une élection banale dans le champ politique français, mais celle qui se profile le 13 et le 14 octobre 2018 au sein du parti Les Républicains n’a rien d’anecdotique. En effet, un candidat pourrait bien venir semer le trouble chez les Jeunes Républicains : il s’agit d’Erik Tegnér.
En concurrence avec Charles-Henri Alloncle et Aurane Reihanian, ce jeune breton de vingt-quatre ans, auparavant à la tête des Jeunes avec Calmels, a tout simplement décidé de claquer la porte car selon lui « la ligne de Virginie Calmels est trop modérée. Je ne suis pas d’accord avec son refus d’envisager des discussions avec toutes les familles de la droite. »

Un modèle : l’Autriche

S’il n’est malheureusement pas encore très connu du grand public, la jeunesse de la droite hors les murs le suit attentivement sur les réseaux sociaux et pour cause, il tient un discours très alléchant. Voici par exemple sa vision du parti Les Républicains au sein duquel il milite : « La ligne de Matteo Salvini est celle que nous devons prendre aujourd’hui chez les Républicains. » Et lorsqu’on lui demande s’il n’a pas peur qu’il y ait une porosité avec les idées du Front National, il dit clairement : « Il faut être capable aujourd’hui de travailler avec des partis qui ne sont pas d’extrême droite, je pense au parti de Debout la France ou au Rassemblement National pour créer une grande coalition des populistes. » Ce discours n’est pas sans rappeler le contexte européen, en effet les législatives qui ont eu lieu en Autriche ont débouché sur un accord entre l’OVP (droite libérale) et le FPO (droite populiste) en fin d’année dernière. Plus proche de nous, l’élection italienne nous a montré que les alliances étaient dans l’air du temps, la Lega de Salvini et le Mouvement 5 étoiles de Conte se sont alliés pour former un gouvernement.
Ses actions concrètes
Plus globalement, ce jeune homme est sensible aux préoccupations de la jeunesse française d’aujourd’hui. Dans une interview à Valeurs Actuelles, il avoue que « nous devons parler à cette jeunesse conservatrice issue des Manifs pour tous, et à la jeunesse identitaire qui se sent dépossédée culturellement. » Enfin, pour mieux symboliser cette volonté de réunir tous les courants de droite, le jeune homme compte suivre une formation à l’ISSEP, l’Institut de Sciences Sociales lyonnais dirigé par l’ancienne députée frontiste Marion Maréchal.
Les enjeux de cette élection
Vous l’aurez compris, les enjeux de cette élection sont importants puisqu’il s’agit d’élire ou non un partisan de l’union des droites au sein du parti Les Républicains. Peut-être que cela suffira à faire bouger les lignes et à faire changer d’avis Laurent Wauquiez sur la question. Les réseaux sociaux ont déjà prouvé qu’ils étaient un booster de carrière politique et, plus globalement, qu’ils avaient un rôle crucial dans la métapolitique. Il est donc primordial que la patriosphère se saisisse de cette élection afin de soutenir massivement Erik Tegnér dans le but de le faire connaître. En attendant, rendez-vous le 5 septembre pour sa soirée de lancement.
PK

Politique, Écologie, Collapsologie, Identité, Islam, Société

Directeur de la publication d’Adoxa ● Libéral-conservatisme | Identité | Résilience territoriale. 

                                                                      

                                                                                 Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Adoxa est un nouveau média d’information généraliste. Pour vous proposer un contenu de qualité et régulièrement mis à jour, vos dons nous sont essentiels. Si notre ligne éditoriale et nos publications vous plaisent, n’hésitez pas à nous soutenir!

Soutenir aDOxa infos

La France interdite de Laurent Obertone, chez Ring éditions

Poster un Commentaire

avatar
500
  S’abonner  
Notifier de