campagne de don 2020 adoxa financement aide soutien actif soutenir presse alternative reinformation independant journalisme

Adoxa infos

L'essentiel de l'info

Horizon 2050: déclin économique de l’Occident

Il y a trois ans de cela, la grande multinationale PricewaterhouseCoopers (PwC), spécialisée dans les missions d’audit, d’expertise comptable et de conseil, avait publié un rapport stipulant que dans les 30 prochaines années au sein du Top 10 des principales économies mondiales – seules 3 seront celles appartenant au monde occidental. Ces prévisions restent aujourd’hui fortement d’actualité et les événements en cours le confirment pleinement, selon l’observateur continental.

En effet, au-delà d’une perte d’influence géopolitique et sécuritaire grandissante de l’Occident dans la nouvelle ère multipolaire, l’aspect économique ne devrait pas être en reste. Les pays du fameux G7 ne seront plus les maitres économiques mondiaux, au contraire ce sont les pays du E7 (Emerging 7) – terme créé par PwC en 2006 pour désigner les principales puissances économiques émergentes, incluant la Chine, l’Inde, le Brésil, le Mexique, la Russie, l’Indonésie et la Turquie, qui auront la tâche de prendre pleinement la relève.

Pour rappel selon les prévisions du grand cabinet international, le classement à l’horizon 2050 devrait être comme suit: 1-Chine, 2-Inde, 3-Etats-Unis, 4-Indonésie, 5-Brésil, 6-Russie, 7-Mexique, 8-Japan, 9-Allemagne, 10-Royaume-Uni. Ainsi, au-delà du fait de perdre des places dans le Top 10 pour les USA, l’Allemagne et le Royaume-Uni, la France quant à elle devrait tout simplement quitter le classement des dix principales économies mondiales.

Tout en sachant qu’il s’agit de prévisions sur une période de trois décennies, durant laquelle un certain nombre de facteurs peuvent apporter des ajustements à ce classement, et sans rentrer dans les détails des facteurs présentés par PwC dans l’établissement de ces prévisions (détails du rapport ci-haut), il serait probablement intéressant de se pencher sur un autre fait, qui caractérise justement le monde multipolaire devenu réalité.

Si à la chute de l’URSS et la prétendue «fin» de la guerre froide, l’Occident pouvait effectivement se vanter d’avoir le leadership (pour ne pas dire le diktat) dans pratiquement dans toutes les sphères à l’échelle planétaire, aujourd’hui on arrive justement à une réalité dans laquelle une minorité doit assumer son rôle de… minorité.

Pour les grandes puissances mondiales non-occidentales, il n’a jamais été question d’arriver à une discrimination vis-à-vis des nations occidentales. Ce n’est pas le but recherché. Au contraire, les nations partisanes de la réalité multipolaire préfèrent miser sur des échanges sans restrictions, sanctions, intimidations et autres instruments tellement aimés par les élites occidentales. Les puissances non-occidentales misent aussi sur une concurrence loyale, où chacun peut faire prévaloir ses propres atouts.

Le souci, c’est que cette approche, ou plus précisément cette mentalité de faire des affaires, est tout sauf celle de l’establishment occidental. Pourquoi? Car les siècles de colonialisme, suivi par le néocolonialisme, ont tellement influencé les décideurs occidentaux, qu’aujourd’hui ce complexe de «supériorité» les caractérisant est probablement à un niveau génétique. Important tout de même de préciser qu’on parle bien de l’establishment occidental. Car dans le cas d’un citoyen occidental plus ou moins lambda, cette mentalité raciste et néocoloniale n’est pas représentative. Il faut donc bien séparer les deux choses.

Et dans cette optique, la compréhension du monde multipolaire par de nombreux citoyens en Occident contribue justement elle aussi au renforcement de la réalité récente. L’Occident en lui-même ne représente pas plus que 10% de la population terrestre. Et compte tenu de cette prise de conscience en Occident même dans l’acceptation de la multipolarité, on arrive à une conclusion simple: les partisans jusqu’au-boutistes de l’unipolarité révolue représentent une infime minorité à l’échelle planétaire. Et plus les années vont passer, plus cet establishment néocolonial occidental devra accepter la nouvelle place qui lui est réservée. Et peut-être surtout laisser la voie libre aux représentants responsables de l’Occident qui auront très certainement eux aussi des idées intéressantes à apporter dans la nouvelle architecture internationale.

3 thoughts on “Horizon 2050: déclin économique de l’Occident

  1. Lecture critique et argumentée :
    L’article du Russe Panafricaniste et le rapport du cabinet de lobbying de PwC ont tous les deux des biais de niveau respectifs collège pour le Russe et de niveau première année de lycée pour PcW.

    Avec un tel résumé si Mikhail Gamandiy-Egorov était mon fils :
    A treize ans, je le féliciterais et l’encouragerais à faire fonctionner son cerveau logique mais pour treize ans c’est bien.
    S’il avait vingt ans et produisait le même résumé je me moquerais de lui ouvertement « tu es pathétique petit, grandis un peu, commences à réfléchir logiquement, oublies tes hormones et des leçons de morale façon Greta Thunberg tu es ridicule ».

    Les deux textes (rapport + résumé) n’ont rien de scientifique ni même de réfléchi, c’est un épanchement hormonal sur deux couches :
    -Une couche d’hormones d’un cabinet de lobbying PricewaterhouseCoopers
    -Une couche d’hormones venant de l’interprétation du rapport hormonal de la part du militant d’ultragauche Mikhail Gamandiy-Egorov, un entrepreneur lobbyiste qu’on croirait sortir tout droit du congrès de Bakou 1920.
    (Entrepreneur. Diplômé de l’Université Paris-Sorbonne antifa à keffieh. Interprète professionnel. Grand partisan du partenariat Afrique-Russie. Animateur du blog L’Axe Afrique-Russie. Pas du tout biaisé et obsessionnel, il suffit de lire ses publications ^^)
    ___
    Échantillon, mais c’est pareil pour l’intégralité du texte de Mikhail Gamandiy-Egorov:

    – » Les pays du fameux G7 ne seront plus les maitres économiques mondiaux, au contraire ce sont les pays du E7 (Emerging 7) –…la Chine, l’Inde, le Brésil, le Mexique, la Russie, l’Indonésie et la Turquie, qui auront la tâche de prendre pleinement la relève. »

    -Anachronisme + sociochronisme + abstraction de ce qui s’apelle « l’idéal démocratique »

    -Anachronisme : Les pays sous-développés peuvent se développer enfin, ce n’est pas un exploit.
    Surtout après 70 de subventions et discrimination positive venant des pays développés…
    Est-ce que si je franchis la ligne avec 70 ans de retard je suis « The first » ou un grand « premier de la classe » ?

    -Sociochronisme :
    Comparer ce qui est comparable, est-ce qu’il est intelligent de comparer l’économie de pays émergents à 100€/mois avec des pays dits « développés » avec des salaires de 1000€/mois ?
    Rien n’est pareil, ni le taux d’imposition, ni les structures légales d’entreprises, impôts, normes sanitaires environnementales qualité sécurité, sécurité sociale, aide aux familles etc…

    -Idéal démocratique dit « occidental » :
    Il est évident que l’auteur ignore totalement, ou fait totalement abstraction de ce qui se qualifie d’idéal démocratique exactement comme quelqu’un qui compare 1 Kg de céréales à 1 Kg d’argile. (ou 1Kg de matière première à 1Kg de produit fini)
    Dès lors de cette abstraction, le biais cognitif se fait jour mais la suite de l’article est encore plus « merveilleuse » c’est quasiment un texte de blédard de niveau lycée.
    N’importe quel prof ferait la même remarque, quid de l’idéal démocratique, quid de la comparaison 1Kg de plume / 1Kg de plomb ?
    ———

    « Pour rappel selon les prévisions du grand cabinet international, le classement à l’horizon 2050 devrait être comme suit… »

    La logique démographie / ressources/ dettes etc… n’est pas même logique.
    Abstraction est faite des handicaps et avantages de chacun, donc projection biaisée.
    Les défis d’avenir avant 2050 sont différents entre la Russie avec 9 habitants au Km2 et la Chine avec 148 habitants au Km ²…
    Pareil pour tous les pays listés, la projection de gogo évoquée ne repose que sur des mantras extrêmement biaisés de niveau collège .
    Autant comparer un cul de jatte et un borgne et imposer comme dogme absolu que le cul de jatte est moins mal loti que le borgne.
    ___

    « Si à la chute de l’URSS et la prétendue «fin» de la guerre froide, l’Occident pouvait effectivement se vanter d’avoir le leadership (pour ne pas dire le diktat) dans pratiquement dans toutes les sphères à l’échelle planétaire, aujourd’hui on arrive justement à une réalité dans laquelle une minorité doit assumer son rôle de… minorité. »

    Le pauvre choux n’est vraiment pas à niveau :
    1- Leadership diktat :
    Est-ce que la Russie n’a pas eu, pendant 80 ans le leadership et le diktat sur 20 pays colonisés ?
    Est-ce que le gamin veut un petit cours d’histoire sur qui étaient les cadres dans ces pays colonisés sous dictature communiste ?

    2- L’Occident :
    Amalgame absolument ridicule, alors expliquons au collégien Mikhail Gamandiy-Egorov:
    -« Tu vois Mikhail, l’Asie c’est la Russie et la Chine, donc selon tes méthodes vous avez tout en commun vous êtes de grands potes super-complices. Puis vous avez apporté tellement au monde, la dictature, les camps de déportés bien avant Hitler qui les a copiés, l’invasion de vos voisins, leur colonisation etc.. »
    Donc si le collégien Mikhail dispose péniblement de deux neurones, il sera capable de comprendre que c’est pareil pour les USA et l’UE.
    On peut rêver puisque Mikhail Gamandiy-Egorov ne connais rien du congrès de Bakou 1920, ni de l’histoire SDN-ONU à laquelle la Russie et la Ciine participent grandement, ni de l’histoire de la Russie, du nationalisme arabe, des décolonisations etc…
    Désolé d’être sévère mais c’est une nullité ce Mikhail Gamandiy-Egorov !
    _____

     » Pour les grandes puissances mondiales non-occidentales, il n’a jamais été question d’arriver à une discrimination vis-à-vis des nations occidentales. Ce n’est pas le but recherché.  »

    Ha bon, quelles sont ses sources ? sic
    Aurait-il besoin que je lui fasse tout l’historique de l’expansion du communisme rouge-vert, la décolonisation avec toujours la Chine communiste en arrière plan (Indochine) ou la Russie (Algérie) ?

    On peut parler de l’historique du parti communiste aux USA, constitué de très nombreux gens du bloc Russe ayant déclenché le féminisme taré (adaptation du communisme aux USA), le mouvement des black Panthers (rouges-verts déjà) , pour finir par créer le Néoconservatisme.
    Néoconservatisme donc un Trotskisme qui est l’alliance objective du communisme révolutionnaire avec l’ultra-capitalisme apatride.
    (aurait-il besoin des noms des fondateurs du Néoconservatisme, est-il si inculte ?)
    Question de « discriminations » c’était très amusant venant de ressortissants de pays ultra-colonialiste (20 satellites URSS) qui prétendait décoloniser les pays des autres. L’innocent aux mains pleines !

    Le plus pathétique c’est de lire un « auteur »‘ issu de la Sorbonne qui résume le rapport de PwC (une big five) sans jamais, à aucun instant,évoquer le rôle des multinationales apatrides dans son sujet et ses mantras…
    C’est un peu grillé kammarade Mi-Raï !
    _________

    Je ne vais pas plus loin la fin du texte étant si pathétique que j’ai l’impression d’y lire une adolescente inculte de 12 ans bouffée par ses hormones .
    On croirait lire la Greta Thunberg de la géopolitique, c’est pathétique !

    Heureusement que les ingénieurs ne travaillent pas de façon biaisée à ce point :
    Les constructions scientifiques deviendraient des religions, aussi faudrait-il que chacun prie pour ne pas mourir à chaque utilisation .
    C’est très bizarre, plus de 95% des gens que j’ai pu lire sortant de la Sorbonne n’ont aucune logique scientifique, ni même culture historique ne serait-ce que la plus élémentaire. Ils effacent et réécrivent l’histoire et/ou la méthodologie de résolution d’équations en permanence !
    Les pauvres, à force de baratiner et vivre dans leurs mensonges ils ont perdu tout contact avec la réalité passée, présente, et toute forme de méthodologie scientifique !

    Sont-ils sélectionnés pour leur nullité ?
    En école d’ingénieur ils ne tiendraient pas trois mois !

    PS :
    Avant de contester mes propos prenez au moins la peine de lire les obsessions du prolétarien indigéniste en cherchant sur Google : « sputniknews.com mikhail gamandiy egorov ».

    Il faut TOUJOURS regarder qui nous parle, et de quelle place cette personne nous parle, toujours toujours toujours !

    1. Mikhail Gamandiy-Egorov
      30 ans. Moscovite, enfance et adolescence au Maroc, études supérieures en France. Diplômé de la Sorbonne (Paris). Entrepreneur. Interprète professionnel. Journaliste chroniqueur pour le Service francophone de l’Agence russe d’information internationale Rossiya Segodnya (Sputnik France). Partisan du partenariat Afrique-Russie et de la souveraineté des Etats. Opposé au néocolonialisme sous toutes ses formes. Militant de la cause Palestinienne à keffieh.

      Si Mr Mikhail Gamandiy-Egorov, veut débattre de ses thèses avec moi en public c’est quand il veut .
      Qu’il se prépare plusieurs heures de débat, rétro-projecteur à disposition .

      En premier lieu on l’éduquera au siounisme et Israël et l’état qui a été exigée par Andreï Andreïevitch Gromyko, délégué de la Russie URSS à l’ONU een 1947.
      Gromyko en plein délire d’ingérence du pays ultra-colonialiste qu’était l’URSS : exige au nom de son pays que l’Angleterre mette fin à son mandat sur la Palestine et partage le pays en deux, un état juif et un état Arabe.
      (Les milieux d’affaires américains, dès cette époque, sont contre ce partage car ils ont peur de déplaire aux pays arabes…Leurs alliés par le pétrodollar)

      Comme disait Lénine (citation officielle) -« C’est par l’Afrique que nous détruirons l’Europe »

      Après on pourra ré-éduquer le Marcoco-Islamo-Russe à sa propre histoire qui lui fait tant défaut.
      Ppuis on passera à la réalité de la vie, la concurrence, les multinationales, les 60 ans (et +) d’aides au développement, + vente de produits sous les prix du marché à la Russie pour sauver sa population qui crevait de la faim communiste etc…

      Après on évoquera l’enrichissement Russe des pays de l’est, un sujet que je connais particulièrement bien.

      Désolé pour les fantasmes de cet auteur, sans la vraie vie on n’est pas entre antifas socialistes (donc fascites) de la Sorbonne à réécrire l’histoire entre deux pétards et deux litres de bière sur un fond rouge-vert façon congrès de Bakou 1920 .

  2. «Ce sont eux qui sont coupables» : Poutine évoque le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale

    QUEL GROS BLAGUEUR n’est-ce pas !!!

    Il oublie ce qui l’arrange le KGB :

    1-C’est l’URSS, socialiste elle aussi, qui a permis aux socialistes allemands de monter leur armée et de entertainer en contournant le traité de Versailles .

    2-Staline était le plus grand allié de son kamarade socialiste Hitler

    3- Si les Occidentaux n’avaient pas réagi, les forces socialo-communistes auraient réduit toute l’europe à une immense dictature socialiste !
    A l’ouest dirigée par l’Allemagne socialiste, à l’est dirigée par l’URSS socialiste

    4- Le mythe des camps et les innombrables trucages qui rend cette histoire intouchable a été crée par la Russie en complicité avec les USA.
    Donc qu’il ne chiale surtout pas le KGB, qu’il se fasse tout petit, on lui dois énormément à lui-aussi !

    Bref, Poutine fait son blédard, son petit gnoule qui réécrit l’histoire comme ça l’arrange .

    Il le se souvient pas que c’est l’URSS qui à l’ONU a exigé la création de l’état Israélien ?

    Il ne se souvient pas que l’URSS avait colonisé 22 pays en faisant des dictatures militaires ?

    Il ne se souvient pas que l’URSS et l’Allemagne socialiste étaient les plus grand dangers mondiaux de l’époque ?
    (c’est bien facile de jouer les innocents maintenant comme si rien n’avait existé, en parlant hors contexte )

    Il prend un peu le melon le Poutine ^^

Laisser un commentaire

la france puissance musulmane livre remigration islamisation islam probleme anticipation analyse connaissance gregory roose maurice landrieux

Adoxa est un média SANS PUBLICITE qui ne reçoit aucune subvention.

Pour continuer, nous avons besoin de votre soutien. Merci !