proposer un article pour Adoxa infos
A la Une

«La liste gilets jaunes est une imposture». Ingrid Levavasseur sous le feu des critiques

Alors que l’éventualité d’une liste gilets jaunes aux élections européennes était rejetée dès le début du mouvement, le 17 novembre 2018, Ingrid Levavasseur, figure historique du mouvement des «gilets jaunes», vient de déclarer qu’une liste serait déposée pour «intégrer le système politique».

L’existence de cette liste fait grincer des dents et pleuvoir les critiques acerbes sur l’initiative d’Ingrid Levavasseur, dont la légitimité est remise en cause et l’initiative divise.

Il y a 2 semaines, dans Paris-Normandie, Ingrid Levasseur avait pourtant affirmé ne pas vouloir s’engager en politique.

Jean Messiha, cadre du Rassemblement national, invite les électeurs ne pas se faire avoir par ce jeu de dupe.

Une pétition a même été lancée pour empêcher Ingrid Levavasseur d’emprunter le nom des gilets jaunes pour mener une liste aux européennes.

De nombreux commentateurs considèrent que la liste «gilets jaunes» est soutenue voire pilotée de l’intérieur par Bernard Tapie, qui leur a prêté des locaux dans la Provence ainsi que son imprimerie qui est mise à disposition, et le mouvement politique d’Emmanuel Macron, la République en marche, afin d’affaiblir le vivier de voix potentiel qui irait naturellement au Rassemblement national et à la France insoumise, renforçant mécaniquement les positions de LREM.

Ingrid levavasseur, contactée par la rédaction d’Adoxa, n’a pas souhaité répondre à ces critiques dans nos colonnes.

De son côté, le président du parti les patriotes, Florent Philippot, n’a pas indiqué s’il allait protéger le mouvement des «gilets jaunes» comme il l’avait annoncé en décembre dernier lorsqu’il a déposé à l’INPI la marque «gilets jaunes».

Cependant, selon nos informations, Florian Philippot n’aurait pas encore reçu la validation de l’INPI concernant sa demande d’acquisition de marque.