proposer un article pour Adoxa infos
Actualités

L’Antarctique fond six fois plus vite qu’il y a 40 ans

Des glaciologues de l’Université de Californie à Irvine, du Jet Propulsion Laboratory de la NASA (États-Unis) et de l’Université d’Utrecht (Pays-Bas) ont publié le résultat de quarante années d’observations démontrant que le taux de fonte des glaces en Antarctique a considérablement augmenté.

L’étude est publiée dans le journal Proceedings de la National Academy of Sciences qui a publié une synthèse de l’étude sur le site Web de l’Université de Californie. L’étude est basée sur des observations de 1979 à 2017. Les glaciologues ont étudié 18 régions, dont 176 bassins et îles.

Ils ont mesuré l’épaisseur de la glace et la vitesse de son déplacement, ainsi que le volume de masses de neige accumulées. De plus, des photographies aériennes prises à une hauteur d’environ 350 mètres et des images du satellite Landsat ont été analysées.

Les calculs ont montré que la perte annuelle de masse de glace au cours de la période écoulée avait été multipliée par six. Ainsi, de 1979 à 1990, l’Antarctique a perdu en moyenne 40 gigatonnes de glace par an. Et entre 2009 et 2017, environ 252 gigatons ont été perdus chaque année.

Les glaciologues ont également constaté que la fonte accélérée à augmenté le niveau des océans de plus de 12 mm pendant cette période.

« Ce n’est que la partie immergée de l’iceberg, si on peut dire », explique le principal auteur Eric Reno. « Alors que la banquise continue de fondre, nous nous attendons à ce que le niveau de la mer en Antarctique augmente très rapidement au cours des prochains siècles ».