La France interdite de Laurent Obertone, chez Ring éditions
Uncategorized

L’association Fils de France gagne son procès contre l’islamiste Camel Bechikh

camel-bechikh-gagne-son-proces-contre-un-islamiste-uoif-musulmans-de-france
Camel Bechikh, ancien président de cette association est accusé de “dérive autoritaire” et de “vouloir placer Fils de France sous l’influence de l’UOIF”

Une association qui œuvre pour l’assimilation des musulmans et le respect de la patrie est en conflit avec leur ancien président, accusé de vouloir placer l’association sous l’influence des islamistes de l’UOIF.

 Fils de France est une association loi 1901 qui agit depuis 2015 pour rassembler tous les Français, quelle que soit leur confession, derrière l’amour de leur pays.

Elle œuvre pour contrer la radicalisation des Français de confession ou de tradition musulmane, et résoudre les crises identitaires qu’ils rencontrent souvent, en intervenant directement dans les mosquées ou les salles de quartier pour promouvoir un modèle réconciliant foi et respect de la patrie.

Fils de France veut faire entendre la voix des centaines de milliers de musulmans intégrés, dont on ne parle jamais au journal télévisé.

Cependant, l’association traverse une crise en interne. Camel Bechikh, ancien président de cette association est accusé de “dérive autoritaire” et de “vouloir placer Fils de France sous l’influence de l’UOIF”. Les cadres historiques de cette association apportent leur soutien à  Sofien Hézami, co-fondateur et propriétaire du nom “Fils de France” qui est visé par une action en justice initiée par Camel Bechikh qui veut lui ôter ses droits légitimes sur l’association.

Dans un communiqué, le collectif « soutien de Sofien Fils de France » a souhaité réagir au verdict du procès intenté par Camel Bechikh à Sofien Hézami.

L’islamiste Camel Bechikh débouté par la justice

Le 7 juin 2018, le Tribunal de Grande Instance de Paris a débouté M.Camel Bechikh, ancien président de Fils de France, de toutes ses demandes vis-à-vis de M.Sofien Hézami, concepteur et co-fondateur de Fils de France. Les juges ont confirmés que M.Hézami est le propriétaire légitime de la marque semi-figurative Fils de France.

M.Hézami a été poursuivi en justice pour avoir diffusé une vidéo entretien Fils de France avec Farid Abdelkrim (1), écrivain et ancien membre de l’UOIF, lequel critique ouvertement Amar Lasfar président de l’UOIF, devenu Musulmans de France.

M.Bechikh membre de l’UOIF et Frère Musulman, a utilisé en vain des techniques d’entrisme, de manipulation et d’intimidation typique de cette confrérie islamiste pour s’approprier l’association Fils de France.

Une vidéo d’explication de M.Abdelkrim permet de comprendre en détails ce qu’il s’est passé.

En octobre 2016, un collectif du Front national avait participé à un débat auquel était invité Camel Bechikh, alors favorable à un « islam patriote », provoquant des réactions de surpise dans les médias, ce parti étant favorable à la dissolution de l’UOIF.

Politique, Écologie, Collapsologie, Identité, Islam, Société

Directeur de la publication d’Adoxa ● Libéral-conservatisme | Identité | Résilience territoriale. 

                                                                      

                                                                                 Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Adoxa est un nouveau média d’information généraliste. Pour vous proposer un contenu de qualité et régulièrement mis à jour, vos dons nous sont essentiels. Si notre ligne éditoriale et nos publications vous plaisent, n’hésitez pas à nous soutenir!

Soutenir aDOxa infos

La France interdite de Laurent Obertone, chez Ring éditions

Poster un Commentaire

avatar
500
  S’abonner  
Notifier de