proposer un article pour Adoxa infos
Actualités

Laurence Ferrari interpelle virulemment Emmanuel Macron

Habituellement insipide et politiquement correcte, Laurence Ferrari s’est montrée très incisive face à Emmanuel Macron à l’occasion de sa conférence de presse.
Ses questions étaient sans filtre, impitoyables. Très orientées. C’est assez étrange de la découvrir subitement dans cette posture.

Certains se réjouiront sûrement qu’elle tienne un discours agressif envers le président de la République, moi le premier ; mais ce n’est pas ce qu’on lui demande. Un journaliste rapporte des faits, donne la parole, exprime une opinion dans des tribunes.

Ses questions assassines offrent certes une bouffée d’air frais dans le pays flasque et politiquement correct de l’audiovisuel, mais ses questions relevaient plus de l’impertinence qu’elles n’étaient pertinentes.

Cette volte-face qui consiste à passer de la posture de journaliste-militante à journaliste-opposante pose question mais ne participe pas à redonner la confiance des gens envers les journalistes.

Le journaliste ne doit être ni un militant, ni un opposant politique à carte de presse.

Est-ce que vous pensez avoir péché ? Et si oui, par naïveté, par arrogance ou par inexpérience ?