campagne de don 2020 adoxa financement aide soutien actif soutenir presse alternative reinformation independant journalisme

Adoxa infos

L'essentiel de l'info

Le Canada confirme le premier cas de coronavirus de Wuhan

Un hôpital de Toronto a déclaré samedi qu’il avait un cas confirmé de virus mortel en provenance de Chine, le premier du Canada.

Le Sunnybrook Health Sciences Centre a déclaré qu’il «s’occupe d’un patient qui a un cas confirmé du nouveau coronavirus originaire de Wuhan, en Chine». Selon des responsables, l’homme à la cinquantaine et a récemment pris l’avion de Wuhan, en Chine, à Guangzhou, en Chine, puis à Toronto le 23 janvier. «Il n’était vraiment pas à Toronto depuis très longtemps. Il ne se sentait pas bien. Je pense qu’il était chez lui et que les gens qui vivent avec lui sont isolés, »a déclaré la Dre Barbara Yaffe, médecin hygiéniste en chef associée de l’Ontario.

L’épidémie du nouveau virus est née en Chine, où il a tué 56 personnes, et s’est propagée dans le monde entier. L’Australie et la Malaisie ont notifié leurs premiers cas samedi – quatre chacun – et le Japon, son troisième. Vendredi, la France a confirmé trois cas, le premier en Europe, et les États-Unis ont identifié son second, une femme de Chicago rentrée de Chine.

Au Canada, bien que le cas ait été confirmé par un test à Toronto, des responsables ont déclaré qu’il n’avait pas encore effectué de tests séparés par le Centre de collaboration nationale du gouvernement fédéral pour les maladies infectieuses à Winnipeg. La maladie sera officiellement confirmée une fois ces tests terminés.

Le Dr David Williams, médecin hygiéniste en chef de l’Ontario, a déclaré qu’il était sûr à 95% qu’il s’agissait du virus. «Il s’agit du premier cas présumé confirmé», a déclaré Williams. «Bien que nous soyons convaincus que nos tests démontrent la positivité, il y a confirmation au laboratoire médical national de Winnipeg et une fois que c’est fait, c’est un cas entièrement confirmé.»

L’homme est maintenant dans un état stable et isolé. Il a été admis à l’hôpital le lendemain de son vol pour Toronto. Le maire John Tory a déclaré que les responsables de la santé disent que le risque pour le public est faible.

Les coronavirus provoquent des maladies allant du rhume au SRAS ou un syndrome respiratoire aigu sévère. Le SRAS a infecté pour la première fois des personnes dans le sud de la Chine fin 2002 et s’est propagé à plus de deux douzaines de pays, tuant près de 800 personnes, dont 44 Canadiens. Toronto a été durement touchée par l’épidémie. Le gouvernement chinois a d’abord tenté de dissimuler la gravité de l’épidémie de SRAS, mais sa dissimulation a été révélée par un médecin de haut rang.

Laisser un commentaire