envoyer-information-proposer-article-bandeau-pub-adoxa-media-alternatif-reinformation-droite

Adoxa infos

L'essentiel de l'info

Le député El Guerrab, auteur de coups de casque sur un collègue, nommé dans une commission contre la «violence de l’extrême-droite»

Opinion – C’est une information doublement étonnante qui a été relevée par plusieurs utilisateurs du réseau social Twitter.

Le député (ex-LREM) El Guerrab, ancien socialiste, qui avait agressé un ancien camarade à coup de casque de moto, vient d’être nommé dans une commission d’enquête censée dénoncer les violence de l’extrême-droite.

Le député M’Jid El Guerrab avait été vu en août 2018 en train d’asséner deux violents coups de casque à Boris Faure, suite à une altercation en plein coeur du 5e arrondissement. La victime, dont l’état s’était rapidement dégradé, avait dû subir une opération suite à une hémorragie interne.

Ce député, qui va être chargé d’observer les prétendues violences de l’extrême-droite (au fait, c’est quoi l’extrême-droite ? Tout ce qui n’est pas lrem ?), risque toujours 5 ans de prison.

Quid des violences avérées de l’extrême-gauche ?

L’intitulé de cette commission d’enquête lancée par des députés de la France insoumise est d’autant plus surprenant que les nombreuses violences qui ont été constatées ces derniers mois, à l’occasion de manifestations, ont été clairement identifiées comme venant de l’extrême-gauche, par exemple les black-blocks, les antifas, pour ne citer qu’eux, qui profitent de la moindre manifestation pour dégrader du mobilier urbain et s’en prendre physiquement à la police notamment.

L’objectif de cette commission, qui ne servira concrètement à rien, n’est donc que de se poser en victime, en opposant principal d’un fascisme imaginé et construit par les opposants des conservateurs, des patriotes, afin de mieux se positionner en chantre et sauveur d’une France «gangrenée par la haine de l’autre».

Jean-Luc Mélenchon et ses sbires seraient bien inspirés de faire le ménage dans leur propres rangs avant d’enquêter sur des prétendues violences commises parce ceux qu’ils appellent l’extrême-droite, par délit amalgame.

Grégory Roose

2 thoughts on “Le député El Guerrab, auteur de coups de casque sur un collègue, nommé dans une commission contre la «violence de l’extrême-droite»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

promotion PENSEES interdites livre - gregory roose - chroniques de la france baillonee(1)