proposer un article pour Adoxa infos
A la Une

Le Maroc affirme que les terroristes qui ont massacré les deux touristes nordiques sont des « loups solitaires »

Abdeluafi Laftit, ministre marocain de l’Intérieur, a assuré lundi que le meurtre des deux touristes scandinaves, découvert dans une région du Haut Atlas marocain, était « un acte isolé » commis par des « loups solitaires ».

« Les premiers résultats de l’enquête révèlent qu’il ne s’agit pas d’une grande organisation terroriste, mais de personnes imprégnées d’une idéologie extrémiste qui a décidé de commettre ce crime » , a souligné M. Laftit lors de sa comparution devant la Chambre des représentants, la chambre basse du Parlement marocain. Cette définition correspond cependant bien à l’idéologie extrémiste islamiste qu’il évite soigneusement de prononcer lors de son allocution.

Le 17 décembre, la Danoise Louisa Vesterager Jespersen, âgée de 24 ans, et la Norvégienne Maren Ueland, âgée de 28 ans, ont été massacrées par des extrémistes islamistes dans la vallée d’Imlil, une région connue pour le tourisme de montagne.

[amazon_link asins=’2268100642,2259259502,2226320075,2226254757′ template=’ProductGrid’ store=’adoxa-21′ marketplace=’FR’ link_id=’e51537a7-09ee-11e9-8f6d-0ba71bc99fb1′]

Le lendemain, des alpinistes français ont retrouvé les corps et donné l’alerte aux autorités, dont les premières enquêtes ont révélé « le mobile terroriste » des meurtriers.

Le ministre marocain a déclaré que 17 personnes avaient été arrêtées dans le cadre de cette affaire, « mettant ainsi fin aux projets terroristes qu’elles préparaient ».

En ce sens, Laftit a souligné le danger de la nouvelle méthodologie des « loups solitaires », qui agissent avec des moyens simples et imprévisibles. « Le terrorisme n’a pas de nation ni de frontières », a averti le ministre marocain de l’Intérieur, qui a également demandé à la population locale de collaborer avec les autorités et de dénoncer tout acte suspect.

Les dépouilles des deux alpinistes scandinaves ont été rapatriées samedi dernier dans leurs pays respectifs.