La France interdite de Laurent Obertone, chez Ring éditions
Société

Les Parisiens ont de la chance, ils peuvent encore pisser debout

uritroittoires à paris, ces urinoires pour faire pipi devant les passants

L’installation de pissotières dans plusieurs lieux touristiques de Paris fait débat, pour ne pas dire scandale. Sur la très touristique île Saint-Louis, un urinoir public a été installé pour permettre aux hommes de se déverser proprement dans les rues parisiennes, ces sagouins étant habitués à tapisser les coins de murs et les jardins publics pour ne pas se faire racketter par les rares Madame Pipide la capitale.

Parfait, me direz-vous ? Ça dépend. Hidalgo et sa cour ne pouvant se résoudre à faire les choses simplement, leur Karma écolo-bobo a fortement influencé la forme et l’emplacement de ces urinoirs d’un nouveau genre qui vont rapidement transformer l’acte de miction en une véritable atteinte à sa propre pudeur, à sa dignité, de sa virilité.

Ces « uritrottoires », qui portent déjà un nom à vous couper toute envie, invitent les hommes, et les hommes seulement, à sortir leurs attributs en public dans ces bacs à fleurs urinophiles au milieu d’une foule de passants reconnaissant du spectacle incongru que leur offre la Mairie de Paris.

Anne Hidalgo étant une princesse qui ne fait jamais pipi, elle a exclu les femmes de son nouveau dispositif de propreté. Elles se contenteront des bosquets et des coins de murs pour assouvir le même besoin. L’égalité homme-femme, c’est quand ça l’arrange. Et pour l’heure, la pudeur et la timidité n’est pas une affaire d’hommes, c’est bien connu.

Mais que les parisiens et voyageurs de passage se réjouissent, ils ont toujours le droit de pisser debout.

Alors que certains gadgets permettent aux femmes d’uriner debout, dont je doute par ailleurs du succès auprès d’elles, une idée fait doucement son chemin chez les ayatollahs de l’égalitarisme homme-femme, celle de contraindre, au nom de l’égalité, les hommes à faire pipi assis.

Un député de gauche (est-ce utile de le préciser ? ) Suédois avait déposé en 2012 une proposition de loi obligeant leshommes à uriner assis « afin de renforcer l’hygiène et d’améliorer l’égalité homme-femme ».
Depuis, l’idée fait tout doucement son chemin en France, et les articles suggérant aux hommes de faire pipi assis, à l’instar des femmes, sont très régulièrement édités. Par exemple ici, , ou encore .

D’ici à ce qu’un éminent politique de la gauche tarée nous dépose ce genre de proposition de loi, profitons de cette liberté qui demeure accordée à la gente masculine d’uriner fièrement debout, comme ils le font depuis la nuit des temps, avant que cette société émasculatrice nous retire un nouvel attribut. 

Politique, Écologie, Collapsologie, Identité, Islam, Société

Directeur de la publication d’Adoxa ● Libéral-conservatisme | Identité | Résilience territoriale. 

                                                                      

                                                                                 Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Adoxa est un nouveau média d’information généraliste. Pour vous proposer un contenu de qualité et régulièrement mis à jour, vos dons nous sont essentiels. Si notre ligne éditoriale et nos publications vous plaisent, n’hésitez pas à nous soutenir!

Soutenir aDOxa infos

La France interdite de Laurent Obertone, chez Ring éditions

Poster un Commentaire

avatar
500
  S’abonner  
Notifier de
Anonyme
Invité
Anonyme

Ces urinoires sont une honte ! Les mecs pissent dans la rue et peuvent d un simple geste, pr les malades, montrer leurs attributs aux passants et aux enfants. Hidalgo a la hauteur de la loi schiappa, favoriser la pédophilie ��������