campagne de don 2020 adoxa financement aide soutien actif soutenir presse alternative reinformation independant journalisme

Adoxa infos

L'essentiel de l'info

Pendant le Ramadan, les mutilations sur les femmes explosent en Somalie

L’agence Reuters a publié une dépêche dans laquelle elle s’étonne de la « tradition des excisions pendant la période de « fête » du Ramadan en Somalie, qui correspond également avec le confinement.

L’isolement du au coronavirus en Somalie a entraîné une énorme augmentation des mutilations génitales féminines (MGF), les exciseuses faisant du porte-à-porte proposant de couper les filles coincées à la maison pendant la pandémie, a déclaré un organisme de bienfaisance lundi.

Plan International a déclaré que la crise sapait les efforts visant à éradiquer cette pratique barbare en Somalie, qui a le taux de MGF le plus élevé au monde, avec environ 98% des femmes ayant été excisées.

«Nous avons constaté une augmentation massive ces dernières semaines», a déclaré Sadia Allin, chef de mission de Plan International en Somalie. Elle a déclaré à la Fondation Thomson Reuters que les infirmières de tout le pays avaient également signalé une augmentation des demandes des parents souhaitant qu’elles pratiquent des MGF sur leurs filles pendant qu’elles n’étaient pas à l’école en raison du confinement.

«Les coupeurs ont frappé aux portes, y compris la mienne, demandant s’il y avait des jeunes filles qu’elles pouvaient couper. J’ai été tellement choquée », a déclaré Allin, qui a deux filles âgées de cinq et neuf ans.

Les mutilations génitales féminines, qui touchent 200 millions de filles et de femmes dans le monde, entraînent l’ablation partielle ou totale des organes génitaux externes. 

L’UNFPA, qui estime que 290 000 filles seront excisées en Somalie en 2020, a déclaré que le pic était surtout lié au Ramadan, une période lors de laquelle l’excision est une pratique « traditionnelle »…

Laisser un commentaire

la france puissance musulmane livre remigration islamisation islam probleme anticipation analyse connaissance gregory roose maurice landrieux

Adoxa est un média SANS PUBLICITE qui ne reçoit aucune subvention.

Pour continuer, nous avons besoin de votre soutien. Merci !