proposer un article pour Adoxa infos
A la Une

Plusieurs ONG accusent l’UE d’être «complice» de la mort de migrants en Méditerranée

Plus de 50 organisations non gouvernementales, dont Oxfam Intermon, ont publié une lettre ouverte aux gouvernements de l’UE, les accusant d’être des «complices» de la mort de migrants en Méditerranée.

Oxfam Intermón dénonce le fait que plus de 5 300 femmes, hommes, filles et garçons sont morts en Méditerranée deux ans après l’accord sur l’immigration conclu entre l’Italie et la Libye et un nombre encore plus important finissent dans les «camps de détention» en Libye.

Ainsi, ils assurent que le danger en mer augmente et que les garde-côtes libyens «accueillent» en Lybie de nombreuses personnes qui ne voient pas leurs «droits humains» respectés.

Les ONG affirment que certains États membres de l’UE ont «délibérément demandé» d’arrêter les efforts de sauvetage à de nombreuses organisations qui effectuent des opérations de recherche et de sauvetage en mer. «Les gouvernements ont formulé des accusations sans fondement contre des navires opérant en Méditerranée et les ont empêché de quitter leurs ports», accuse la lettre ouverte.

Les ONG complices des passeurs

Étrangement, pas un mot sur la complicité de ces ONG avec les passeurs qui s’enrichissent sur au dépend de la misère humaine, comme le rappelle l’agence européenne Frontex qui leur reproche de provoquer un appel d’air chez les migrants et d’être en contact avec les passeurs pour les diriger vers des zones plus favorables.