campagne de don 2020 adoxa financement aide soutien actif soutenir presse alternative reinformation independant journalisme

Adoxa infos

L'essentiel de l'info

Quand la presse française niait le génocide cambodgien

TRIBUNE Le 17 avril 2020, 45 ans auront passé depuis la chute de Phnom Penh aux mains des communistes Khmers rouges. Leur régime extermine 20 à 25 % de la population en moins de 4 ans.

De 1975 à 1979, période durant laquelle sévit le « Kampuchéa démocratique », de nombreux journaux français, dont l’Humanité, le Monde ou Libération, qualifient les témoignages de rescapés khmers faisant état de massacres de masse, de « calomnies ». Dès le 17 avril 1975, date de la chute de la capitale du Cambodge, Le Monde se réjouit de la « libération » de Phnom Penh. Libération indique en une que « le drapeau de la résistance flotte » puis, le 18 avril, titre « Sept jours de fête pour une Libération ».

Mais cette fois, je ne mettrai pas l’accent seulement sur la cécité des journalistes d’époque, maoïstes béats qui ont applaudi la prise de pouvoir des Khmers rouges, mais sur les retours de certains d’entre eux : on lit ici un mea culpa de Libération, qui se conclut par « la confession n’absout par le journaliste. »

L’aveuglement médiatique n’est donc pas définitif. Les négationnistes du génocide cambodgien qui avaient autorité dans le monde intellectuel et journalistique français d’époque me font quand même fortement penser aux multiculturalistes inconditionnels qui nient le danger mortel que fait courir l’islam radical en France, et sa connexion (évidente) avec les politiques migratoires actuelles.

La crise du coronavirus, et les incidents déjà survenus en lien avec l’islamisme, et donc avec des individus issus d’une certaine immigration en France (attentats à l’arme blanche, appels à la prière invasifs dans les villes, non-respect du confinement dans les quartiers d’immigration) ne font que conforter les perspectives sombres qui se dessinent. Mais il est toujours temps de regarder ce péril islamiste en face, au lieu de la nier, car l’Histoire donne tort aux négationnistes.

S.P.

Laisser un commentaire

la france puissance musulmane livre remigration islamisation islam probleme anticipation analyse connaissance gregory roose maurice landrieux

Adoxa est un média SANS PUBLICITE qui ne reçoit aucune subvention.

Pour continuer, nous avons besoin de votre soutien. Merci !