proposer un article pour Adoxa infos
A la Une

Record des émissions de CO2 en 2018

pollution record monde 2018 c02 carbone-Aristocrats-hat

Les émissions mondiales de dioxyde de carbone (CO2) atteindront un niveau record d’ici à la fin 2018, selon un rapport publié mercredi par l’initiative Global Carbon Project et l’université d’East Anglia, au Royaume-Uni.

Les émissions ont augmenté de 1,6% en 2017 et devraient augmenter de plus de 2% cette année en raison de l’utilisation accrue du charbon, du pétrole et du gaz, selon cette étude. La croissance rapide des technologies à faibles émissions n’est pas encore suffisante pour ralentir la progression des émissions de CO2, ni pour les réduire « de manière agressive » , ce qui est nécessaire pour atteindre l’objectif de limitation du réchauffement climatique au-dessous de 2 degrés Celsius.

Les émissions de fossiles ont augmenté de près de 3% par an en 2000 et 2010

Les émissions de fossiles ont augmenté de près de 3% par an au cours de la première décennie de ce siècle , bien que ce progrès ait ralenti à partir de 2010 et que la stabilité se soit maintenue entre 2014 et 2016.

« L’augmentation de 1,6% en 2017 et de plus de 2% en 2018 montre clairement qu’il reste encore beaucoup à faire pour les réduire », a déclaré le chercheur Robbie Andrew, du Centre pour la recherche internationale sur le climat à Oslo, dans un communiqué. « La demande énergétique mondiale croissante dépasse les efforts de » décarbonisation  » . Cela doit changer, et rapidement », a déclaré Corinne Le Quéré, de l’Université d’East Anglia.

Tous les pays doivent contribuer à l’après carbone

Les experts soulignent que tous les pays doivent partager la responsabilité de ce scénario, soit parce qu’ils ont contribué à la croissance des émissions, soit parce que les réductions ont été plus lentes que nécessaire.

Aux États-Unis en particulier, les émissions ont diminué à un taux de 1,2% par an depuis 2007 , mais en 2018, une « forte augmentation » d’environ 2,5% a été détectée, selon l’étude. De la même manière, les mesures prises par la Chine ont été essentielles pour expliquer le ralentissement survenu entre 2014 et 2016 , même si en 2017, ses émissions ont à nouveau augmenté.