International

Salvini prévoit des peines de prisons et de lourdes amendes contre les militants pro-migrants

En Italie, le gouvernement de Matteo Salvini renforce sa position contre les organisations humanitaires qui viennent illégalement en aide aux migrants tenant de passer par la Méditerranée pour débarquer en Europe.

Les capitaines, propriétaires et exploitants de navires qui « entrent dans les eaux italiennes sans autorisation » sont passibles d’une amende pouvant aller jusqu’à 50 000 euros.

Bien que les navires de sauvetage ne soient pas explicitement mentionnés dans le décret adopté par le Cabinet, ils sont les premiers concernés par cette nouvelle mesure.

Navires confisqués, peines sévères contre les agressions sur les forces de l’ordre

Les navires qui violent le décret à plusieurs reprises seront confisqués, a déclaré Salvini.

Le projet doit encore être adopté par le parlement, et prévoit même que les attaques contre un policier seront plus sévèrement punies.

Le décret prévoit ainsi des peines plus sévères pour les attaques contre la police avec des peines pouvant atteindre jusqu’à quatre ans de prison.

Enfin, les manifestants qui masquent son visage pour éviter d’ être identifiés peuvent être condamnés à des peines d’ emprisonnement pouvant aller jusqu’à trois ans et d’ une amende pouvant aller jusqu’à 6000 euros.

Poster un Commentaire

avatar
500
  S’abonner  
Notifier de