Le garde des Sceaux s’apprête à constituer un groupe d’experts pour lancer «une réflexion approfondie sur la liberté d’expression sur les réseaux sociaux». Dans le viseur des politiques depuis plusieurs années, la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté