Un rapport confidentiel des services de renseignement, rendu public par des journalistes, a révélé que l’école subissait de plus en plus de dérives communautaires islamistes. A tel point que désormais, certains élèves refusent d’être assis à côté de camarades consommant