On estime à 85 000 le nombre d’enfants de moins de cinq ans qui sont morts de faim ou de maladie extrême depuis que l’Arabie saoudite et ses alliés ont lancé la guerre au Yémen en 2015, selon une nouvelle