Le 31 octobre 2018, le gouvernement chinois a publié une déclaration annulant l’interdiction des vingt-cinq dernières années de commercialiser des os de tigres et des cornes de rhinocéros. Il est désormais légal d’utiliser ces parties “obtenues sur des animaux en