BANDEAU LIVRE Pensées interdites chronique france baillonnee remigration essai critique progressisme communautarisme islamisme feminisme

Adoxa infos

L'essentiel de l'info

Un djihadiste en liberté suite à l’erreur d’un juge

djihadiste-sorti-prison-erreur-juge-instruction-2018-aletheia-infos

Le ministère de la Justice vient de confirmer les informations du Canard Enchaîné, selon lesquelles un Djihadiste présumé est sorti de prison suite à l’erreur d’un juge d’instruction. 

Le djihadiste présumé Oualid B. doit jugé être à Paris en novembre 2018 aux côtés de Reda Bekhaled et de ses frères. En détention provisoire depuis août 2016, il a cependant été libéré de prison le 3 avril 2018 alors qu’il est fortement soupçonné d’être impliqué dans un projet d’attentat en 2014 dans la région lyonnaise ainsi que dans une filière d’acheminement de terroristes en Syrie.

Cependant, le juge d’instruction en charge de cette affaire a « oublié » de renouveler la détention provisoire de Oualid B., erreur, si ce n’est faute, qui a pour conséquence de laisser en liberté sous « contrôle judiciaire très strict » selon le ministère de la justice qui ne précise pas les mesures de surveillance supplémentaires dont sera l’objet l’accusé pour assurer la sécurité des biens et des personnes.

Suite à cette lourde bévue de son administration, la ministre de la Justice Nicole Belloubet a mandaté une inspection interne pour « comprendre comment un acte ayant potentiellement des conséquences graves, eu égard au profil lourd de l’intéressé, a pu se produire », indique la Chancellerie.

Le magistrat fautif aurait refusé pour l’heure de quitter ses fonctions et n’a pour le moment pas été sanctionné, selon une source proche du dossier.

7 thoughts on “Un djihadiste en liberté suite à l’erreur d’un juge

  1. Ping : Anastasia Lux
  2. Ping : GVK Biosciences
  3. Ping : Free porn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Pensées interdites gregory roose pop ump amazon boutique dedicace remigration islam grand remplacement progressisme feminisme communautarisme

Adoxa est un média SANS PUBLICITE qui ne reçoit aucune subvention.

Pour continuer, nous avons besoin de votre soutien !