campagne de don 2020 adoxa financement aide soutien actif soutenir presse alternative reinformation independant journalisme

Adoxa infos

L'essentiel de l'info

Une association pro-migrants reçoit un prix…remis par la ministre de la la justice !

La Commission nationale consultative des Droits de l’Homme (CNCDH) vient bien de décerner la mention spéciale du prix des Droits de l’Homme 2019 au réseau briançonnais d’aide aux réfugiés « Tous migrants ». La cérémonie de remise des prix a eut lieu le 10 décembre au ministère de la justice et c’set la ministre en personne qui a remis ce prix.

« Tous migrants », engagée depuis 2015 auprès des personnes traversant la frontière italienne, a salué « un acte politique fort » mais également contradictoire avec leur action, « criminalisée » par le gouvernement. « Le devoir de fraternité est récompensé d’un côté alors qu’il est bafoué, réprimé et criminalisé de l’autre, tout comme le sont le devoir d’assistance à personne en danger et, encore plus grave, les valeurs de la République française », a dénoncé l’association. Ces derniers mois, les procès pour « aide à l’entrée » de personnes étrangères se sont multipliés. L’un des plus emblématiques, celui de Pierre Mumber, accusé notamment d’avoir offert du thé à quatre migrants à la frontière italienne, s’est soldé, fin novembre, par une relaxe à Gap. « Le fait que Nicole Belloubet vienne nous délivrer cette récompense en personne, c’est qu’elle a conscience que les droits de l’homme sont bafoués en France », a déclaré Stéphanie Besson, cofondatrice de « Tous migrants », à la Provence.

Des membres nommés par le Premier ministre

Fondée en 1947 à l’initiative de René Cassin, la Commission nationale consultative des droits de l’homme (CNCDH) est l’Institution nationale de protection et de promotion des droits de l’homme, accréditée de statut A auprès des Nations unies.

Si en droit français, elle est une autorité administrative indépendante, ses membres sont nommés par le chef du gouvernement. Les membres de la CNCDH sont en effet nommés par décret du Premier ministre, après l’avis d’un Comité composé du Vice-président du Conseil d’État, du Premier président de la Cour de cassation et du Premier président de la Cour des comptes, qui est rendu public.

Il n’est donc pas exagéré d’écrire que cette association pro-migrant, d’autant que c’est la ministre de la justice en personne qui a remis ce prix à cette association qui enfreint régulièrement nos lois en se faisant complices, consciemment ou pas, des passeurs de migrants.

One thought on “Une association pro-migrants reçoit un prix…remis par la ministre de la la justice !

  1. 10 décembre, 07:38
    Interview du président de la Ligue arabe :
    « Pourquoi les migrants ne vont-ils pas dans les pays arabes riches ? »

    Article publié le 29.08.2018
    Il y a peu, à une émission de la télévision chinoise. Ahmed Aboul Gheit, président de la Ligue arabe, était interviewé sur la chaîne Tian Wei. La journaliste a demandé à M. Gheit :
    TW: Pourquoi ces migrants ne vont-ils pas chez vous ?
    AAG: Parce que nous ne sommes pas une destination pour les migrants. Mais nous sommes ouverts.
    TW: Alors expliquez-nous, je vous prie, pourquoi ils ne veulent pas aller dans vos pays, tous ces migrants
    et réfugiés ?
    AAG: C’est très simple : nous ne faisons pas d’exceptions avec eux. Lorsqu’ils franchissent nos frontières et demandent l’asile, la prochaine étape est qu’ils signent un document qui les oblige à respecter tous les droits et règles de nos pays, et qui précise qu’en cas de violation de cet accord, ils seront condamnés, avec une procédure accélérée, aux mêmes peines que la population locale (ce qui peut aller dans les cas graves jusqu’à la peine capitale) et seront renvoyés dans leur pays de provenance aussitôt leur peine terminée. Nous leur faisons signer également un accord stipulant que l’aide financière qu’ils touchent pour leur intégration dans nos pays doit être intégralement remboursée dans les deux ans, faute de quoi nous saisirons tous leurs biens et ils seront expulsés définitivement de nos pays… Si quelqu’un ne sait pas lire et écrire, il apposera au document son empreinte digitale. Il n’y a aucune excuse du genre : « je ne connaissais pas la culture locale », ce qui serait d’ailleurs peu crédible dans le cas des personnes arabes, et ce genre d’excuse n’est pas pris en compte.
    Ces arguments que je viens de citer sont arrivés aux oreilles de chaque migrant, c’est pourquoi ils ne veulent pas demander d’asile dans les pays arabes.
    TW: Ne trouvez-vous pas radicale cette façon de procéder avec eux, M. Gheit ? L’Europe occidentale est bien plus souple avec eux !
    AAG: Absolument pas ! Parce que si je devais chercher refuge et demander de l’aide un jour dans un autre pays, je trouverais un devoir absolu d’obéir à la lettre aux lois de ce pays, et que sinon je sois expulsable par n’importe quel moyen. L’Europe de l’Ouest finira par se réveiller et regarder la situation telle qu’elle est. Il faudrait que les dirigeants de l’Europe de l’Ouest soient envoyés à Doha au Qatar ou encore en Arabie saoudite pour demander l’asile dans ces pays pour qu’ils expérimentent « sur leur propre peau » ce que je viens de dire. Là, ils se réveilleraient !
    Cela fait réfléchir, non?
    Sous entendus de cette interwiew  » Vous êtes une Europe d’imbéciles, dirigée par des IMBÉCILES et vous méritez ce qui arrive et arrivera !
    Les « choses » sont dans l’ordre !

Laisser un commentaire

la france puissance musulmane livre remigration islamisation islam probleme anticipation analyse connaissance gregory roose maurice landrieux

Adoxa est un média SANS PUBLICITE qui ne reçoit aucune subvention.

Pour continuer, nous avons besoin de votre soutien. Merci !