BANDEAU LIVRE Pensées interdites chronique france baillonnee remigration essai critique progressisme communautarisme islamisme feminisme

Adoxa infos

L'essentiel de l'info

Viktor Orbán : nous sommes des États-nations de culture chrétienne et nous voulons le rester !

Le Premier ministre hongrois, Viktor Orbán, a déclaré que la situation menacante en Europe occidentale implique que le continent doit se tourner vers les pays d’Europe centrale, tels que la Hongrie et la République tchèque, pour s’assurer un avenir plus radieux.

Orbán a prononcé un discours dimanche à Prague pour commemorer la révolution de velours de 1989, qui a marqué la fin du régime communiste en Tchécoslovaquie. «Il y a trente ans, nous pensions que l’Europe était notre avenir, mais aujourd’hui, nous pensons que nous sommes l’avenir de l’Europe et nous sommes prêts pour cette mission», a déclaré Orbán.

Le Premier ministre hongrois a averti que les mondialistes d’Europe occidentale étaient en train de détruire une société européenne fondée sur les États-nations et la culture chrétienne et que les pays d’Europe centrale s’y opposaient. « Nous voulons vivre comme des nations libres, et non comme des provinces ou des subordonnés d’un empire », a déclaré Orbán, ajoutant: « Nous sommes des démocrates d’Europe centrale. Par conséquent, nous devons défendre la souveraineté des États-nations, car si nous l’abandonnons, cela signifiera la fin de la démocratie. « 

Orbán tente, entre autres, de reconstruire son pays en encourageant ses citoyens à avoir des enfants afin d’éliminer le besoin d’immigration massive. La Hongrie offre 30 600 euros aux couples mariés ayant trois enfants ou plus. Un couple marié reçoit un prêt du gouvernement d’un montant de 30 600 euros lors de son mariage. Le prêt doit ensuite être remboursé jusqu’à ce que le couple ait trois enfants. À ce stade, la dette est complètement pardonnée.

L’impact des politiques favorables à la famille en Hongrie a été considérable. Le nombre d’avortements est passé de 40 449 à 28 500 entre 2010 et 2017, le nombre de divorces est passé de 23 873 en 2010 à 18 600 et le nombre de mariages a augmenté de 42%.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Pensées interdites gregory roose pop ump amazon boutique dedicace remigration islam grand remplacement progressisme feminisme communautarisme

Adoxa est un média SANS PUBLICITE qui ne reçoit aucune subvention.

Pour continuer, nous avons besoin de votre soutien !