5 expériences prouvant que les invertébrés sont beaucoup plus conscients que nous le pensons

- Advertisement -

Taper sur une mouche, on s’en fiche, ce n’est pas comme si elles avaient des sentiments. Mais en ont-elles ?

Jonathan Balcombe est un ethnologue anglais, spécialiste du comportement animal, qui a publié plusieurs ouvrages sur le sujet, dont le plus récent s’intitule Super Fly : The Unexpected Lives of the World’s Most Successful Insects.

Dans cet ouvrage, il tente de démêler nos préjugés naturels envers tout ce qui a plus de deux pattes et montre que bon nombre des tests d’intelligence les mieux établis que nous utilisons pour les mammifères et les oiseaux peuvent également être réussis par les insectes et les céphalopodes.

Dans un extrait de Literary Hub, il affirme que cela devrait au moins nous amener à nous demander si ces tests prouvent l’intelligence en tant que telle, ou si nous devons réexaminer le concept d’intelligence animale en général.

Regardons à quel point les invertébrés sont réellement intelligents.

Abeilles

Les abeilles sont connues pour avoir une interconnexion sensorielle d’une complexité époustouflante grâce à l’utilisation de phéromones qui leur permet de se déplacer comme si elles étaient contrôlées par un seul esprit.

Et pourtant, les abeilles peuvent reconnaître des visages humains individuels. Elles comprennent les concepts de quelque chose de « identique » et de quelque chose de « différent », ce qui a été démontré lors de tests avec des formes et des couleurs.

Les abeilles semblent également savoir qu’elles savent des choses : Une étude citée suggère que les abeilles ne participeraient pas à des tâches très difficiles si l’échec signifiait recevoir un liquide au goût amer à la fin. Les chercheurs en ont déduit que l’abeille ne participerait qu’aux tâches qu’elle sait être capable de terminer.

LOOK : Les fleurs peuvent entendre le bourdonnement des abeilles – et cela rend leur nectar plus sucré.

Guêpes

Si les guêpes à papier ont un faible taux de piqûre, elles obtiennent de bons résultats à d’autres tests, comme la capacité à reconnaître les membres de leur colonie grâce aux marques distinctes sur leur petite tête. En modifiant numériquement les traits du visage d’un membre de la colonie, les chercheurs ont pu observer qu’elles choisissaient le visage de leur camarade plutôt que l’image trafiquée.

L’utilisation d’outils, une forme généralement acceptée d’intelligence supérieure, se retrouve chez les guêpes creuseuses qui, après avoir paralysé leur proie, l’enterrent sous terre et utilisent des pierres plates pour tasser la terre qu’elles ont déplacée afin de la dissimuler aux autres insectes qui ont appris qu’un repas facile se trouve dans l’emprunt.

L’un des traits distinctifs de ce cas est qu’ils ont choisi des pierres plates en particulier, et non un objet dur, comme une noix, qui aurait pu se trouver à proximité.

Fourmis

Les fourmis peuvent se reconnaître dans un miroir.

Nous ne plaisantons pas. Dans ce que Balcombe décrit comme son test d’intelligence préféré chez les insectes, des chercheurs bruxellois ont constaté que les fourmis se comportaient différemment lorsqu’elles regardaient leur propre visage dans un miroir que lorsqu’elles regardaient leurs compagnes de colonie à travers une vitre. Ce test « MSR » est le même que celui qui a provoqué une réévaluation scientifique dans les années 70, lorsqu’on a découvert que les chimpanzés faisaient la même chose.

Lorsqu’un point bleu a été appliqué sur leur front, les fourmis, en se voyant dans le miroir, et comme beaucoup d’humains avant de sortir en public, se sont affairées à frotter jusqu’à ce que la tache soit enlevée. Ce lissage n’était pas observé si le point bleu était placé à l’arrière de leur tête, là où elles ne pouvaient pas voir, ou si le point était appliqué sans qu’elles puissent se regarder dans un miroir.

Depuis 1970, seuls les singes, les dauphins, les éléphants, les pies et, comme le souligne Balcombe, un type de poisson nettoyeur, ont réussi ce test.

RELATIF : La taille n’a pas d’importance pour une mère dauphin qui adopte un baleineau.

Pieuvres

Pia

Cet animal a suscité beaucoup d’attention récemment grâce à une série de vidéos désormais iconiques sur YouTube, ainsi qu’à l’intervention de plusieurs experts dans l’esprit éclectique du plus grand diffuseur américain : Joe Rogan.

Une pieuvre peut ouvrir des récipients à l’épreuve des enfants et défaire des nœuds, elle est passée maître dans l’art de s’échapper, elle a des émotions et fait preuve d’un comportement ludique. Elle a même une personnalité unique et peut apprendre des compétences en observant les autres.

Cela a conduit les chercheurs à suggérer que, compte tenu de la distance évolutive entre les mammifères et les pieuvres, la conscience a d’abord été développée par les curiosités à huit pattes, et que par conséquent, la conscience a évolué sur Terre à deux occasions distinctes au moins.

Araignées

Nous avons gardé cette espèce pour la fin afin que les arachnophobes qui n’apprécieraient pas d’entendre que les araignées sont plus intelligentes que nous le pensions puissent partir en ayant apprécié le reste de l’article.

La permanence de l’objet a été découverte chez diverses espèces d’araignées sauteuses lorsque les chercheurs les ont observées sortir de derrière un rocher si une espèce proie passait hors de vue derrière celui-ci. Elles savaient que la proie était toujours là, c’est juste que quelque chose lui bloquait la vue.

On a également constaté que les araignées, toujours de la variété des araignées sauteuses, utilisaient des méthodes d’approche très avancées et s’éloignaient de leur proie si elles pensaient avoir de meilleures chances de s’approcher sans être détectées ailleurs.

La raison pour laquelle ce phénomène a été observé chez les araignées sauteuses et non chez celles qui se servent d’embuscades, comme les araignées à trappes ou les araignées tisseuses de toile, pourrait être la même raison pour laquelle les loups et les léopards sont plus intelligents que les crocodiles.

La recherche active et la traque nécessitent des réseaux sensoriels et mentaux complexes pour analyser les informations de l’environnement afin d’éviter d’être détecté, alors qu’un lézard ou une araignée camouflés n’ont qu’à attendre que quelque chose s’approche suffisamment de leur bouche.

Dans son livre, Balcombe cite le professeur de Jane Goodall dans les moments qui ont suivi la découverte de l’utilisation avancée d’outils chez les chimpanzés : « Maintenant nous devons redéfinir l’outil, redéfinir l’Homme, ou accepter les chimpanzés comme des humains. »

Il est peut-être temps de faire une petite redéfinition chez les invertébrés. Si vous le souhaitez, vous pouvez jeter un coup d’œil au nouveau livre de Balcombe et le commander ici. (Son livre de 2016 est What a Fish Knows : The Inner Lives of Our Underwater Cousins).

SHOW Pals l’intelligence des autres-Partagez cette histoire…

Les dernières actus

Final Fantasy Origin : la démo fonctionne désormais sur la PlayStation 5

Près de deux jours se sont écoulés depuis l'annonce de Stranger of Paradise Final Fantasy Origin, et la démo mise à disposition par Square...

Ressources humaines : Netflix travaille sur un spin-off de Big Mouth

Lors d'une annonce, Netflix a confirmé que l'une de ses émissions animées les plus populaires, Big Mouth, allait avoir droit à une série dérivée....

Fast & Furious 9 : Paul Walker aurait-il quitté la franchise ? Le frère Cody parle

Alors que près de huit ans se sont écoulés depuis sa mort prématurée, les fans de la saga Fast &amp ; Furious n'ont jamais...

Eriksen, selfie et sourire sur Instagram depuis l’hôpital :  » Je vais bien, merci à tous « .

La frayeur de Danemark - Finlande est encore dans tous les yeux et tous les esprits, mais heureusement Christian Eriksen va mieux et se...

Resident Evil Village : un nouveau DLC annoncé

Embed HTML non disponible. Le dernier volet de la célèbre série d'horreur du weblog de jeux vidéo Capcom, connu de tous sous le nom de...

Pour continuer

Une poule antique a pondu un œuf qui a duré 1 000 ans sans être cassé

Et maintenant, en provenance des dossiers de notre "Département des astuces de vie de Trop d'informations"......

Les propriétaires d’animaux disent que prendre soin de leur ami à fourrure les incite à prendre mieux soin d’eux-mêmes

Selon un nouveau sondage, près de sept Américains sur dix admettent qu'ils prennent mieux soin de...

Les pompiers font preuve de créativité pour aider un bébé raton laveur dont la tête est coincée dans une bouche d’égout

Les pompiers de Detroit sont venus à la rescousse d'un petit raton laveur qui se trouvait...

Un écureuil volant aussi grand qu’un chat découvert dans l’Himalaya, « l’un des mammifères les moins connus sur Terre ».

Eupetaurus Cinereusl/Wildlife Conservation Society Le monde devient de plus en plus petit grâce aux communications et aux...

Les chiots naissent prêts à communiquer avec les humains et à les comprendre.

Miro Schnichenko Dans le cadre d'une recherche un peu fantaisiste, des spécialistes du comportement animal de l'université...

Les baleines à bosse menacées d’extinction bénéficient de nouvelles protections dans l’océan Pacifique grâce aux États-Unis

Photo par Christopher Michel, licence CCL'administration américaine a annoncé qu'elle allait officiellement protéger 116 098 miles...

Des kayakistes réfléchis sauvent un couple d’aigles rares de la noyade dans le Danube

Alors qu'il pagayait sur l'emblématique fleuve Danube, ce couple hongrois ne s'attendait pas à trouver deux...

Ces ruches à champignons maison pourraient sauver les abeilles d’Irlande

YouTube/Fondation James Dyson Une designer irlandaise espère sauver les espèces d'abeilles indigènes de son île en créant...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici