États-Unis, explosion dans le centre-ville de Nashville : « Acte intentionnel ». Médias locaux : des restes humains retrouvés

- Advertisement -spot_imgspot_img

La ville de Nashville, dans le Tennessee, le cœur rural des États-Unis, a été réveillée à l’aube de Noël par une impressionnante explosion dans le centre ville. Un camping-car a explosé devant l’immeuble d’At&t, le géant américain des télécommunications. Et ce n’était peut-être pas un accident : la déflagration a endommagé le centre de réseau logé dans le bâtiment, envoyant des communications à travers la moitié de l’État en vrille. Non seulement les téléphones portables et Internet étaient hors service, mais même le numéro d’urgence de la police, le 911, n’a pas pu être joint dans une douzaine de comtés, dont certains à près de trois cents kilomètres de Nashville. L’aéroport de la ville a été contraint d’interrompre ses vols précisément à cause des problèmes de communication.

Il aurait pu s’agir d’un massacre, vu la puissance de la bombe, si l’alarme n’avait pas été donnée à temps. La police était déjà sur place, appelée pour signaler des coups de feu, lorsqu’un message par haut-parleur s’est déclenché dans le camping-car, ce qui avait déjà rendu les policiers suspects. « Une bombe explosera dans quinze minutes, si vous entendez ce message, partez maintenant », a-t-il répété. La zone, déjà presque déserte, a été évacuée. Et, un quart d’heure étant passé, le véhicule a effectivement explosé.

Seuls les trois policiers qui étaient sur place ont été légèrement blessés. L’enquête est maintenant confiée au FBI qui, pour l’instant, ne demande que la coopération des citoyens et ne révèle aucun détail. Un photogramme du campeur a été diffusé pour d’éventuels reportages. Le véhicule, de couleur blanche, a été filmé par une caméra de sécurité à 1h22 du matin, alors qu’il arrivait sur la Deuxième Avenue, où il était garé. Le conducteur semble être une personne dont le visage est couvert par une visière.
Pour la police d’État, il s’agissait d’un « acte intentionnel ».

Mais le FBI n’a pas encore fait de commentaires. « Nous ne savons pas si c’était une coïncidence ou si c’était l’intention », a déclaré le porte-parole de la police, Don Aaron, en référence à la proximité de l’immeuble At&t. L’entreprise a déclaré que le bâtiment touché est le bureau principal d’un central téléphonique, avec des équipements de réseau à l’intérieur. Elle a confirmé que certains services ont été perturbés mais n’a pas fourni de détails.

L’explosion a endommagé au moins une douzaine de bâtiments. La Croix-Rouge travaille déjà à la mise en place d’un abri pour les personnes évacuées. Tard dans la soirée, les nouvelles italiennes ont également été diffusées, selon lesquelles les enquêteurs avaient trouvé des restes humains sur le lieu de l’explosion. Les médias américains, dont APB et CBS, en ont fait état et ont cité leurs propres sources.
On ne sait pas très bien comment les restes sont liés à l’explosion. Tout comme il n’est pas encore clair s’ils appartiennent à l’auteur de la bombe ou à une victime.

Les dernières actus

Pour continuer

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici