proposer un article pour Adoxa infos
A la Une

Castaner compare les « gilets jaunes » aux Talibans

castaner compare gilets jaunes aux talibans bouddha afghanistan

Le ministre de l’lntérieur, Christophe Castaner, a comparé l’incendie de la statue de la Main Jaune à Châtellerault, qu’il attribue sans preuve aux Gilets jaunes, à la destruction des Bouddhas de Bâmiyân par des Talibans en Afghanistan.

Christophe Castaner a usé d’une comparaison plus qu’étonnante lors d’une séance de questions à l’Assemblée nationale mardi 18 décembre. Interrogé par un député, le ministre de l’intérieur s’est lancé dans une analyse comparative assez improbable dans laquelle il a fustigé  » la mise en cause d’un artiste et d’une oeuvre d’art » à l’occasion de l’incendie d’une sculpture contemporaine érigée en 2010 au rond-point du péage de Châtellerault-nord.

 » La main jaune appartient à l’histoire collective du territoire. Quand on attaque une oeuvre d ‘art, on oublie la liberté de création » accuse le locataire de la place Beauvau, attribuant implicitement l’incendie de cette création artistique aux gilets jaunes alors qu’un enquête est en cours pour déterminer les circonstances et les auteurs de cet incendie et qu’un appel à témoins a été lancé.

« On a vu comment les Talibans ont attaqué les bouddahs de Bâmiyan »

Il poursuit sa comparaison entre l’incendie de cette création contemporaine avec la destruction bouddahs de Bâmiyan à des fins idéologiques. 

Après avoir survécu relativement épargnées durant plus de quinze siècles, les Talibans les ont détruites en 2001 sachant que toute représentation humaine est interdite par la doctrine islamique.

Les Bouddhas de Bâmiyân étaient trois statues monumentales en haut-relief de bouddhas debout, excavées dans la paroi d’une falaise située dans la vallée de Bâmiyân du centre de l’Afghanistan, à 230 kilomètres au nord-ouest de Kaboul et à une altitude de 2 500 mètres.

Le site tout entier est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Cette nouvelle comparaison disproportionnée rentre dans le registre de Christophe Castaner qui use régulièrement d’hyperboles pour appuyer ses propos. Il a notamment comparé le voile islamique au  » voile catholique »  et voit le fascisme partout.  « Sous beaucoup de gilets jaunes, les chemises brunes sont de plus en plus visibles » avait-il déclaré fin novembre 2018.