envoyer-information-proposer-article-bandeau-pub-adoxa-media-alternatif-reinformation-droite

Adoxa infos

L'essentiel de l'info

Des dirigeants de Orange et Huawei arrêtés pour espionnage

Un directeur polonais de la société chinoise Huawei, identifié par la chaîne polonaise TVP comme étant Weijing W., a été arrêté par les autorités polonaises et accusé d’espionnage. Cette accusation pourrait entraîner une peine de prison pouvant aller jusqu’à 10 ans, selon le communiqué de presse du Gouvernement polonais.

Ce cadre, citoyen chinois, a rejeté l’accusation et a choisi de ne pas donner d’explications.

De même, l’arrestation d’un ancien responsable polonais des services de sécurité d’État, identifié comme étant Potr D., qui travaillait actuellement pour la compagnie de téléphone Orange, a également été accusé d’espionnage et aurait également été arrêté. Tout comme Weijing, W, il a refusé de réfuter les accusations dont il est accusé.

Tous deux, conformément à une ordonnance rendue par un tribunal de Varsovie, passeront au moins trois mois en détention.

Dans le cadre de l’enquête, l’agence polonaise de sécurité nationale et de contre-espionnage a perquisitionné les bureaux de Huawei et d’Orange à Varsovie, selon les informations communiquées par les autorités locales.

Huawei Technologies est une entreprise fondée en 1987, dont le siège social se trouve à Shenzhen en Chine et qui fournit des solutions dans le secteur des technologies de l’information et de la communication.

Aujourd’hui, Huawei est un fournisseur de solutions numériques en terminaux, réseaux et cloud, pour les opérateurs, entreprises et consommateurs. Ses produits et solutions sont déployés dans plus de 170 pays.

En 2018, Huawei était le 2e constructeur mondial de smartphones derrière Samsung mais devant Apple.

One thought on “Des dirigeants de Orange et Huawei arrêtés pour espionnage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

top 30 des personnalités VRAIMENT préférées des Français- classement pas jdd -adoxa - voter - sondage - 2019homme femmes droite