BANDEAU LIVRE Pensées interdites chronique france baillonnee remigration essai critique progressisme communautarisme islamisme feminisme

Adoxa infos

L'essentiel de l'info

«Gilets jaunes»: la lutte finale ?

Depuis quelques jours, des photos de plusieurs meneurs du mouvement «gilets jaunes» ne laissent plus planer aucun doute sur leur appartenance politique.

Chacun est libre de ses idées, c’est incontestable. C’est également ce qui fait l’originalité du mouvement des gilets jaunes: des Français de tous horizons politiques, syndiqués ou pas, qui se lèvent comme un seul homme pour des revendications qui les concernent tous.

Ce qui devient gênant, c’est que la majorité des plus célèbres «Gilets jaunes» sont soit perçus comme des couards, à l’image de Jacqueline Mouraud, qui a créé son propre parti politique, les Emergents, Ingrid Levavasseur, qui a lancé une liste gilet jaune, sans mandat de la part des intéressés pour les représenter, ou des personnages qui s’affiche désormais sans complexe avec l’extrême-gauche. Tout ceci affaibli le mouvement.

En effet, sur deux photos circulant sur les réseaux sociaux, on voit, d’une part, Jérôme Rodriguez, poing levé, aux côtés d’Olivier Besancenot, figure historique du nouveau parti anticapitaliste, d’extrême-gauche et pro-migration.

Sur une autre photo, on aperçoit Jérôme Rodriguez et Éric Drouet, le poing levé, à l’issue de ce qui semble être une conférence de presse.

Jérôme Rodriguez a également tenu des propos assez étonnant sur un plateau télé, affirmant qu’il n’avait jamais entendu parler du problème de l’immigration sur tous les ronds points qu’il avait pu arpenter.

Le mouvement des gilets jaunes est une démarche autonome de citoyens, une démarche apolitique, en tout cas non politicienne.

Le fait de voir émerger, ou plutôt assumer une appartenance politique et des liens avec l’extrême gauche, le fait de voir certains gilets jaunes accepter finalement de faire des réunions, des manifestations commune avec la CGT, démontre à quel point la gauche aura encore une fois, pour servir ses propres intérêts idéologiques, phagocyter un mouvement qu’elle en train de détruire de l’intérieur.

2 thoughts on “«Gilets jaunes»: la lutte finale ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Pensées interdites gregory roose pop ump amazon boutique dedicace remigration islam grand remplacement progressisme feminisme communautarisme

Adoxa est un média SANS PUBLICITE qui ne reçoit aucune subvention.

Pour continuer, nous avons besoin de votre soutien !