La France interdite de Laurent Obertone, chez Ring éditions
Actualités

Khashoggi étouffé avec un sac en plastique

La Turquie n’abandonne pas l’affaire Khashoggi et, après le rapport de la CIA accusant Mohammed bin Salman d’être l’instigateur de son meurtre, les soupçons vont en augmentent avec de nouvelles révélations.

Les enquêteurs turcs ont communiqué aux médias locaux avoir en leur possession d’autres enregistrements audio, notamment des enregistrements de conversations téléphoniques entre les 15 membres du commando qui ont assassiné le journaliste à Istanbul et leurs supérieurs à Riyad. La nouvelle version audio montre que Khashoggi a été étouffé avec un sac en plastique après avoir refusé d’envoyer un message à son fils. Le dissident l’aurait fait pour sauver son fils qui était peut-être sur le point d’être attiré dans un piège, comme son père.

Des parties du corps rapportées en Arabie Saoudite

Les nouveaux enregistrements confirmeraient également certaines hypothèses expliquant la disparition du cadavre. L’un des détails révélés, révélé par le ministre turc de la Défense, Hulusi Akar, est que « des parties du corps » de Khashoggi auraient été rapportées en Arabie saoudite avec une valise diplomatique, le jour même de l’assassinat. Il s’agirait de la tête et des mains du journaliste et dissident politique, portées par le garde du corps du prince, Maher Mutreb. Les autres membres auraient été déchiquetés, dissous dans de l’acide et enfouis dans le puit de la résidence du consul.

Les enjeux diplomatiques de cette affaires

Ankara profite des nombreuses révélations pour maintenir la pression sur Bin Salman et affaiblir son alliance avec les États-Unis. Le président américain Donald Trump a déclaré hier qu’il ne voulait pas prendre en compte l’enregistrement dévoilé par les services turcs au sein du consulat, au motif que celui-ci est « peu audible « .

Entre aujourd’hui et demain, Donald Trump recevra la CIA et le secrétaire d’État Mike Pompeo pour arriver à une position définitive et peut-être prendre des mesures contre l’Arabie saoudite.

Malgré ces nouvelles révélations, la CIA pense que Mohammed bin Salman restera au pouvoir et deviendra roi d’Arabie Saoudite. Cette information a été confirmée par un responsable du Washington Post: « Il va sortir de la tempête, prenez cela pour acquis ». C’est sans doute l’une des raisons de la prudence de Trump dans cette affaire.

 Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Adoxa est un nouveau média d’information généraliste. Pour vous proposer un contenu de qualité et régulièrement mis à jour, vos dons nous sont essentiels. Si notre ligne éditoriale et nos publications vous plaisent, n’hésitez pas à nous soutenir!

Soutenir aDOxa infos

La France interdite de Laurent Obertone, chez Ring éditions

Poster un Commentaire

avatar
500
  S’abonner  
Notifier de