Actualités

La Chine ferme son camp de base touristique sur le mont Everest

Des préoccupations environnementales sont en jeu, car la quantité croissante de déchets accumulés a provoqué une alarme sur le site.

Les autorités chinoises ont fermé le camp de base touristique sur le mont Everest, ne permettant ainsi qu’aux alpinistes autorisés à escalader le célèbre sommet. Des préoccupations environnementales sont en jeu car la quantité croissante de déchets accumulés sur le site a alarmé les autorités.

Les touristes ne peuvent monter qu’au monastère de Rongbuk, situé à 4 900 mètres d’altitude. Les alpinistes qui ont un permis, ainsi que les chercheurs, continueront d’avoir accès à la réserve environnementale, mais devront ramasser les déchets qu’ils produisent sur place.

Cette année, les autorités chinoises ont limité l’ascension du mont Everest à 300 alpinistes. La priorité est d’effectuer des travaux de nettoyage sur site.

Jusqu’à présent, la base du camp touristique situé du côté chinois du mont Everest a attiré environ 59 000 touristes.

Selon le département des sports de la région du Tibet, seulement 8,4 tonnes de déchets ont été ramassées l’année dernière pendant la saison d’escalade.

2
Poster un Commentaire

avatar
500
0 Auteurs du commentaire
Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
trackback

[…] Cliquez ici pour lire la suite La Chine ferme son camp de base touristique sur le mont Everest […]

trackback

[…] La Chine ferme son camp de base touristique sur le mont Everest: […]

telecharger-recevoir-journal-clandestin-pdf-imprimer-coq-enchaine-gregory-roose-metapolitix-gratuit-