campagne de don 2020 adoxa financement aide soutien actif soutenir presse alternative reinformation independant journalisme

Adoxa infos

L'essentiel de l'info

Le nombre de décès dus au coronavirus dépasserait les 3000 en Iran

La principale force de l’opposition iranienne Moudjahidines du peuple d’Iran (OMPI/MEK) a annoncé hier soir que le nombre de décès dus au coronavirus dans 139 villes de 31 provinces a dépassé les 3000, soit dix fois plus que les chiffres officiels. Les uns après les autres, les officiels de la théocratie iranienne déclarent à contrecœur et tardivement, l’état d’urgence dans les provinces et les villes.

La répartition du nombre de décès dans plusieurs provinces est la suivante : Guilan, 500 décès ; Markazi,80 ; Ispahan, 350 ; Khorassan-Razavi, 266 ; Golestan, 254 ; Mazandaran, 182 ; Fars, 86 ; Khouzistan, 84 ; Kurdistan, 81 ; Sistan-Balouchistan, 34 ; et Zanjan, 32. Ces chiffres doivent être ajoutés au nombre de morts dans les autres provinces.

La nuit avant-hier, le gouverneur de Kachan a reconnu que 88 personnes étaient mortes dans les villes de Kachan, Aran et Bidgol, et que 1 056 personnes avaient été contaminées. Aujourd’hui, cependant, le ministre adjoint de la Santé a déclaré que 291 personnes étaient mortes dans tout le pays et que 618 personnes avaient été contaminées à Kachan, Aran et Bidgol.

Assadollah Abbassi, un parlementaire du régime a déclaré hier que Roudsar et Amlash ont chacun un hôpital aux installations très rudimentaires. « L’hôpital d’Amlash n’a pas de médecin (…) L’hôpital de Roudsar, touché par l’épidémie de Coronavirus n’a même pas de concentrateur d’oxygène ni de scanner », a-t-il déploré. La députée du régime Tayebeh Siavoshi, a déclaré : « (Hassan) Rohani n’a pas encore accepté que la situation a atteint un seuil très critique (…) Des mesures auraient dû être prises en février, mais ils étaient cyniques (sur l’épidémie de virus) et ils ont dit que parler de coronavirus avait pour but de saper les élections ! » 

« Nous sommes au plus fort de l’épidémie et le nombre de personnes infectées augmente de jour en jour (…) Le nombre d’hospitalisations est très élevé », a déclaré un membre du comité de lutte contre le coronavirus à Téhéran. Aucun lit n’est disponible dans les hôpitaux du pays. En ce moment, à Kachan, les hôpitaux sont pleins de malades et il n’y a plus de lit disponible, ce qui oblige à transférer les malades à Téhéran. Ceux qui ont besoin d’être testés sont plusieurs fois plus nombreux que ceux que nous avons testés. Nous avons cessé d’envoyer des personnes pour des tests (…) D’ici la première semaine d’avril ou début mai, nous estimons que 40 % de la population sera infectée. Nous n’avons pas d’équipement de protection individuelle dans l’hôpital pour le personnel hospitalier », a-t-il ajouté.

« Il y a toujours une pénurie d’équipements de protection contre le coronavirus tels que masques, gants, blouses et boucliers de protection dans certains centres médicaux; les infirmières et le personnel médical travaillent dans des conditions difficiles pour traiter et soigner les patients », a rapporté l’agence de presse officielle. Une grande partie de la richesse du pays se trouve entre les mains des pasdarans et du Bureau du guide suprême, Ali Khamenei. Hier, quatre députés du régime ont demandé que les ressources du « Siège pour l’exécution de l’Ordre de l’Imam » (géré par le bureau d’Ali Khamenei), de la « Fondation Mostazafan » (le plus grand holding du Moyen-Orient) et des « holdings pétrochimiques » soient allouées à la campagne de lutte contre le coronavirus. 

3 thoughts on “Le nombre de décès dus au coronavirus dépasserait les 3000 en Iran

  1. La meilleure vidéo vue sur le sujet :

    Youtube, chaine Le Stu-Dio, vidéo « LE CANDIDAT – CORONAVIRUS – L’ITALIE EN QUARANTAINE »

    Pourquoi l’Italie est terriblement touchée ?
    Parce-que la région en question héberge à Prato, quelque 25.000 Chinois (sur 190.000 hab) de la province Xinjang et principalement de la ville de Wenzou.

    Wenzou une ville de commerçants internationaux réputée comme la ville dont les habitants font partie des plus riches des Chinois.

    Ces gentils Chinois revenaient en Italie juste après le nouvel an Chinois.
    Il n’aurait pas fallu troubler la petite sauterie, du coup on a été informé de l’épidémie juste après le nouvel an Chinois .
    CQFD

    Que nos corrompus responsables et coupables aillent jouer aux billes, la vérité sur le conardovirus est en train de sortir.
    Encore une fois nos corrompus sont en dessous de tout, come d’hab :

    1. «Si les Chinois s’en vont, Prato va fermer»
      Par Eric Jozsef, Envoyé spécial à Prato (Toscane) — 18 février 2013 à 22:26

       » Un quart des 20 000 entreprises de Prato sont désormais chinoises, ce qui provoque la colère viscérale d’une frange de la population, qui crie au vol de l’emploi.  »

      Quand les Chinois de Prato délocalisent
      «Prato a perdu une occasion en or de construire un pont avec la grande puissance émergente du monde, s’indigne l’ancien adjoint au maire communiste Andrea Frattani. Plutôt que hurler à l’invasion, il aurait fallu les aider à régulariser leur situation et, surtout, miser sur la seconde génération. Aujourd’hui, à Prato, trois naissances sur quatre sont chinoises. Je veux voir la tête des habitants s’ils partent et qu’il faut fermer les classes faute d’élèves.» Les entreprises chinoises les plus solides montent en gamme et à produire des vêtements de marque et de qualité. «Les autres commencent à délocaliser, notamment en Europe de l’Est, constate Zhyuan Liu, de l’organisation Associna. Certains sont repartis en Chine pour ouvrir des restaurants, des glaciers ou des cafés italiens.»

      Autre article (Cairn INFO)
       » il faut souligner la vitesse avec laquelle la présence chinoise en Italie a augmenté. De quelque 2 000 en 1982, le nombre de Chinois présents dans tout le pays est passé à presque 16 000 en 1992, mais le vrai boom a eu lieu pendant les années 1990 quand, suite à l’assouplissement des règles migratoires en Chine et en Italie (en 1995 et en 1998 grâce aux sanatorie, c’est-à-dire les processus de régularisation, 246 000 et 217 000 immigrés ont respectivement été régularisés), la communauté chinoise a dépassé les 100 000 personnes, pour en compter aujourd’hui 210 000 [6]
      [6]

      Cf. CARITAS, Asia-Italia : scenari migratori, Roma : Ed. IDOS,…. L’Italie est de nos jours la première destination européenne des migrants chinois

      Le prochain candidat au Corna est la France occupée, toujours dans les premiers pays d’europe en matière de diasporas d’invasion peu importe de quelle communauté on parle .
      (ce n’est pas compliqué de rechercher les données sur chaque diaspora extra-européenne en Europe, à chaque fois la France est dans les trois premiers)

      Français jamais, Gaulois toujours !

      1. « Les Italiens sont dépassés par le coronavirus parce qu’ils pratiquent l’austérité depuis 10 ans »
        Thomas Porcher, économiste et auteur de Les Délaissés (Fayard) est l’invité de #LaMidinale.

        Merci à lui d’avoir ouvert grand sa goule de gauchiasse pathologique, ceci dit venant de cette tare de l’humanité ce n’est pas une nouveauté qu’il soit un gros crétin manipulateur.
        Quand on bosse ou on a bossé pour le torchon « Le Monde » on n’a qu’un seul droit, fermer sa goule !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

contre-la-censure-des-réseaux-sociaux-telecharger-le-coq-enchaine-journal-islam-progressisme-critique-facebook-twitter-