proposer un article pour Adoxa infos
International

L’OTAN organise sa plus grande manœuvre militaire depuis la fin de la guerre froide

L’OTAN organise aujourd’hui le plus grand exercice militaire depuis la fin de la guerre froide. Il se tiendra en Norvège du 25 octobre au 7 novembre avec la participation de 50 000 soldats.

L’OTAN entre dans les derniers préparatifs de son plus grand exercice militaire depuis la fin de la guerre froide, le Trident Juncture 2018, qui se tiendra en Norvège du 25 octobre au 7 novembre avec la participation de 50 000 soldats.

50 000 soldats mobilisés

L’exercice » Trident Juncture « débutera demain en Norvège. C’est un jour important car  » Trident Juncture « est le plus grand exercice de l’OTAN depuis la fin de la guerre froide. Il est ambitieux et exigeant », a déclaré le secrétaire général de l’Alliance, Jens Stoltenberg, lors d’une conférence de presse qui s’est tenue aujourd’hui à Bruxelles.

L’exercice impliquera les vingt-neuf États membres de l’OTAN, ainsi que la Finlande et la Suède. Outre les 50 000 militaires, 65 navires, 250 aéronefs et 10 000 véhicules seront placés sous la direction de l’amiral des forces armées américaines et du commandant de la caserne de Naples. de l’OTAN, James G. Foggo.

« L’OTAN ne cherche pas la confrontation »

« Trident Juncture » envoie un message clair à nos pays et à tout adversaire potentiel. L’OTAN ne cherche pas la confrontation, mais nous sommes prêts à défendre tous les alliés contre toute menace », a déclaré Stoltenberg à la presse.

L’ancien Premier ministre norvégien a déclaré que « la sécurité de l’Europe s’était détériorée » de manière « significative » ces dernières années, mais a souligné que l’Alliance avait réagi en adaptant au mieux la défense collective depuis la fin de la guerre froide.

Le secrétaire général a également insisté sur la transparence de l’organisation lors de la tenue d’exercices militaires et a souligné que tous les membres de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) avaient été invités à envoyer des observateurs en Norvège.

« Je suis heureux que la Russie et la Biélorussie aient accepté l’invitation « , a déclaré M. Stoltenberg, ajoutant qu’il avait également informé Moscou des manœuvres de début d’année, tout en reprochant à la Russie de ne pas avoir notifié « l’un de ses exercices depuis la fin de la guerre froide « .

« L’ OTAN est déterminée à protéger l’Atlantique et l’opération « Trident Juncture » démontre la force durable du lien transatlantique », a déclaré M. Stolen berg dans un contexte de tensions entre le Vieux Continent et Washington.

Il convient cependant d’y voir une réponse à l’opération similaire que la Chine et la Russie en conjointement organisé cette année avec des dizaines de milliers d’hommes à Vostok.

1
Poster un Commentaire

avatar
500
0 Auteurs du commentaire
Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
trackback

[…] pire : une armée qui n’aurait d’européenne que le nom, soumise pleinement et exclusivement au commandement de l’OTAN, c’est-à-dire des États-Unis, et qui accepterait d’engager les hostilités avec la Russie […]