proposer un article pour Adoxa infos
A la Une

Le policier qui a violemment frappé un « gilet jaune » ne sera pas poursuivi

Une vidéo circule actuellement sur les réseaux sociaux, mais aucun grand média ne semble décidé à en parler. On y voit un policier, a priori commandant de police, donner plusieurs coups de poing au visage à un individu qui ne montrait pourtant aucun signe d’agressivité.

Le procureur de Toulon a indiqué qu’il ne poursuivra pas le policier.

Selon Pierre Schydlowski, il pourrait s’agir de Didier Andrieux, commandant de la CSP de Toulon, élevé au grade de chevalier de la Légion d’honneur à l’occasion de la promotion du 1er janvier 2019.

Var matin confirme du bout des lèvres cette information : « des internautes n’ont pas manqué d’identifier cet officier de police, qui fait partie de la promotion de la Légion d’honneur du 1er janvier. »

RT France indique pour sa part qu’une source proche du dossier « a confirmé à l’AFP que le policier filmé en train de frapper au moins deux personnes le 5 janvier, lors d’une manifestation de Gilets jaunes à Toulon, était bien Didier Andrieux. Ce dernier est «commandant divisionnaire, actuellement responsable par intérim des 400 policiers en tenue de Toulon», selon cette source. »

Selon Atlantico, le procureur de la République de Toulon a décidé de ne pas poursuivre le policier incriminé au motif que ce dernier aurait réagi « proportionnellement à la menace » en neutralisant des « casseurs ».

« Il y avait un contexte insurrectionnel avant et après ces vidéos, dans lequel il était impossible d’interpeller quelqu’un sans violence, et il a agi proportionnellement à la menace », a ajouté Bernard Marchal, procureur de la République à Toulon, qui n’a pas ouvert de procédure contre le fonctionnaire.