Actualités

Un père récupère ses trois filles placées de force dans une famille musulmane en Suède: la Pologne refuse de l’extrader

Le Russe Denis Lisov, qui a trouvé refuge en Pologne après avoir fui la Suède suite au placement de ses trois filles dans une famille musulmane, ne sera pas remis aux autorités suédoises malgré un mandat d’arrêt européen, a décidé mercredi le tribunal de district de Varsovie.

Le juge Łubowski a déclaré que les autorités suédoises avaient emmené les trois enfants de M. Lisov au motif « de la seule maladie mentale de leur mère, qui a ensuite été placée en asile ». Le juge a également déclaré que la maladie mentale de la mère empêchait l’exercice de l’autorité parentale et était lié aux limitations de l’expression de la volonté par le second parent.  »

Selon l’opinion d’un psychologue, les enfants sont très attachés à leur père et veulent vivre avec lui. «Ils ne se sentaient pas en sécurité dans la famille d’accueil, ce qui aurait pu aggraver leur stress et entraîner des troubles», a déclaré le juge, ajoutant que «les autorités suédoises ont clairement fait fi de la sensibilité des enfants issus d’une famille russo-européenne en les plaçant dans une famille musulmane »

En avril, Denis Lisov et ses filles de 12, 6 et 4 ans ont été arrêtés par le garde-frontière polonais à l’aéroport de Varsovie alors qu’ils se rendaient en Russie.

Poster un Commentaire

avatar
500
  S’abonner  
Notifier de

Adoxa est un média SANS PUBLICITE qui ne reçoit aucune subvention.

Pour continuer, nous avons besoin de votre soutien !




coq-enchaine-journal-clandestin-sous-manteau-imprimer-resistance-contre-censure-facebook