Actualités

«Une femme peut être battue tant qu’aucun os n’est brisé» affirme l’imam de la mosquée du Caire

L’imam de la mosquée Al-Azhar du Caire, Ahmed el Tayeb, a déclaré qu’une femme pouvait être battue par son mari «tant qu’aucun os n’est brisé».

«Le remède que le Coran a proposé est de frapper de manière symbolique dans le but de corriger la femme mais sans causer de préjudice, de blessure ou de douleur », a déclaré l’imam. Il a fait ces déclarations controversées dans une émission télévisée qu’il a dirigée pendant le mois du Ramadan.

Le célèbre égyptien, Grand Imam d’Al-Azhar, la plus prestigieuse institution religieuse du monde sunnite, s’est appuyé sur les textes du Coran pour justifier ses affirmations.

Les statistiques officielles révèlent qu’il existe un cas de divorce toutes les 3 minutes en Égypte et que la proportion de divorces représente environ 50% du nombre total des nouveaux mariages.

La violence domestique est l’une des principales raisons pour lesquelles bon nombre de femmes demandent le divorce.

Le 4 février 2019, Ahmed el-Tayeb a rencontré le pape François à Abu Dahbi et a signé avec lui un document sur la fraternité humaine pour la paix dans le monde et la coexistence commune.

Poster un Commentaire

avatar
500
  S’abonner  
Notifier de