Figaro, le cacatoès fabricant d’outils, a appris à ses amis à fabriquer des outils – et a surpris les scientifiques

- Advertisement -

Un cacatoès de Goffin nommé Figaro et ses amis sont depuis longtemps des chercheurs remarquables par leur capacité à fabriquer et à utiliser des outils pour obtenir de la nourriture, ce qui nécessite un niveau d’intelligence similaire à celui d’un enfant de trois ans.

Ne possédant pas le comportement que l’on rencontre dans la nature pour la fabrication d’outils, ou même de becs normalement considérés comme des becs de fabrication d’outils, trois de ces oiseaux ont réussi à fabriquer différents outils pour pêcher des noix de cajou dans une boîte scellée.

La fabrication d’outils, à l’aide de bâtons ou de crochets, est bien documentée dans la classe Aves. Comme Jennifer Ackerman le détaille brillamment dans son ouvrage The Genius of Birds, les corbeaux de Nouvelle-Calédonie et quelques autres oiseaux peuvent non seulement fabriquer des bâtons pour atteindre les larves dans les arbres, mais ils peuvent aussi fabriquer des bâtons avec des crochets à l’extrémité, allant même jusqu’à utiliser des matériaux composites pour faciliter l’arrachage des larves.

Les cacatoès de Goffin vivent sur les petites îles Tanimbar, un petit archipel d’Indonésie. Ils sont devenus une espèce modèle pour l’intelligence aviaire.

Pourtant, les cacatoès, bien que sans doute intelligents, ne fabriquent pas d’outils dans la nature, et contrairement aux corbeaux, dont le bec est assez droit et qui savent manier un outil, leur bec recourbé, conçu pour casser des noix et des graines, laisse beaucoup à désirer.

Un jour, il y a quatre ans, au Goffin Lab de Vienne, un centre de renseignement aviaire, Figaro a remarqué un caillou à l’extérieur de sa cage reposant sur une poutre en bois. Désirant ce caillou pour ses propres travaux, il a essayé de le tirer vers lui en utilisant un éclat de bambou.

Impressionnés, les chercheurs ont remplacé le galet par une noix de cajou, ce qui a incité Figaro à passer son bec à travers les barreaux de sa cage et à ronger un éclat de bois de la poutre même sur laquelle reposait la noix de cajou, avant d’utiliser l’éclat pour enrouler la noix de cajou dans son bec tendu.

La classe est en session

Au Goldegg Goffin Lab, qui fait partie de l’Institut Messerli pour la recherche, le club-house des oiseaux où Figaro et ses amis vivent, la directrice du laboratoire, Alice M.I. Auersperg, a voulu voir si Figaro pouvait transmettre cette sagesse autogénérée à ses pairs.

Laboratoire Goffin, Université de médecine vétérinaire de Vienne

Figaro partage le laboratoire avec 15 autres cacatoès, dont aucun n’a les ailes coupées, et qui participent tous à des essais sur une base volontaire, avec la possibilité de s’envoler tout simplement toujours disponible.

Douze Goffin’s ont vu soit des démonstrations de Figaro, soit des contrôles « fantômes » où des outils et/ou de la nourriture étaient manipulés à l’aide d’aimants », écrit Auersperg, dans le document de recherche correspondant.

« Les sujets qui ont observé les démonstrations ont montré une plus grande performance liée aux outils que les contrôles fantômes, les trois hommes de ce groupe… ayant acquis une compétence d’utilisation des outils. »

La compétence en matière d’utilisation des outils était assez extrême. Les démonstrations de Figaro consistaient à couper les branches d’une brindille, à fendre une fine planche de bois de mélèze et même à utiliser son bec comme une paire de ciseaux pour mordre minutieusement du carton afin d’obtenir un outil suffisamment long.

Le meilleur élève de Figaro était Dolittle, qui maîtrisait le taillage des brindilles, la découpe du carton et le travail du bois de mélèze, tandis que Pipin ne s’occupait que de la brindille, ayant une sorte de phobie du bois de mélèze.

Les Kiwis ont réussi à couper le bois de mélèze et à tailler les brindilles, mais ils ont échoué avec le carton, ce qui, selon les chercheurs, serait la tâche la plus difficile.

Dans un tir de lune, Auersperg leur a également donné de la cire d’abeille, qu’aucun des quatre oiseaux n’a réussi à utiliser.

L’arène de l’innovation

L’utilisation d’outils n’était que le début de la carrière de Figaro et de ses amis dans la Silicon Valley, car Auersberg a récemment comparé leur intelligence à celle des cacatoès qui n’ont passé, contrairement à Figaro, qu’un court moment en captivité.

Avec un environnement contrôlé pour étudier à la fois le comportement et le taux d’innovation, Auersberg a créé l' »Innovation Arena » (IA), un demi-cercle de 20 défis différents tous appâtés par une récompense alimentaire privilégiée. Chaque oiseau disposerait alors de 20 minutes pour explorer librement, innover et recevoir autant de friandises qu’il le souhaite.

« C’est, à notre connaissance, la première étude visant spécifiquement le taux d’innovation par unité de temps chez les animaux et la première comparaison directe et systématiquement contrôlée de la résolution de problèmes entre les animaux nés en captivité et les animaux temporairement capturés à l’état sauvage », peut-on lire dans l’étude, publiée en 2020 dans la revue Scientific Reports.

« Elle a permis de faire un certain nombre de constatations intéressantes, la plus significative étant que la captivité à long terme ne semble pas affecter la capacité globale des Goffins à innover dans l’AI, mais plutôt leur motivation à le faire ».

Le « biais de captivité » est un terme utilisé par les chercheurs sur les animaux pour décrire la bosse d’intelligence, liée à la résolution de problèmes, observée chez les animaux soumis à une captivité de longue durée par rapport à leurs pairs sauvages.

Les travaux de M. Auersperg présentent un nouveau paradigme, du moins en ce qui concerne les oiseaux, selon lequel l’identité du groupe (captif, sauvage) ne pourrait pas prédire la probabilité de trouver des solutions aux 20 problèmes.

Au lieu de cela, les oiseaux non motivés (cinq oiseaux sauvages et un laboratoire) n’ont pas pris la peine d’interagir avec l’IA, tandis que les autres participants (trois oiseaux sauvages et dix laboratoires) « ont constamment maintenu leur intérêt dans le dispositif et ont découvert un nombre similaire de solutions au même rythme ».

Cette recherche présente une série de conclusions fascinantes. Tout d’abord, que les cacatoès peuvent utiliser des outils, et qu’ils peuvent avoir développé ce comportement soit dans la nature, soit, ce qui est plus étonnant, sans avoir jamais eu à l’utiliser dans le monde réel. Deuxièmement, les cacatoès n’ont pas besoin d’hériter de l’intelligence par l’instinct génétique, mais peuvent en fait apprendre en observant une caractéristique de leurs pairs réservée aux animaux les plus intelligents.

Enfin, il démontre que les cacatoès devraient peut-être être considérés comme des animaux de compagnie très difficiles. Ils peuvent non seulement vivre 40 ans, mais avec l’intelligence d’un enfant de 3 ans, ils ont besoin d’une stimulation mentale constante si l’on veut les garder en bonne santé.

(Regardez la vidéo de Figaro faisant des outils ci-dessous).

Partagez cette trouvaille fascinante avec vos amis sur les médias sociaux…

Les dernières actus

Les employés de la résidence de la Maison Blanche disent qu’il y a une différence majeure entre les atouts et les offres

Lorsqu'une nouvelle famille entre à la Maison Blanche, il y a, bien sûr, beaucoup de changements à faire. Le décor sera adapté aux goûts...

The Sinking City : Nacom répond aux nouvelles allégations de piratage informatique et de piraterie

La relation tumultueuse entre Nacon et Frogwares Interactive concernant l'avenir de The Sinking City continue d'être un sujet très important pour le jeu d'aventure...

La santé défaillante du prince Philip est liée à l’interview d’Oprah de Meghan Markle & We Are Livid

Les titres de Meghan Markle dans la presse britannique qui ont précédé l'interview d'Oprah Winfrey le dimanche 7 mars sont ridicules. C'est bien de...

Michelle Obama dit qu’elle a eu peur d’être attaquée lors de l’investiture du président Biden

Michelle Obama a révélé que les choses n'étaient pas aussi roses qu'elles le paraissaient lors de l'inauguration présidentielle de Joe Biden le 20 janvier....

Une étude montre que les kangourous sauvages peuvent communiquer intentionnellement avec les humains

Des animaux qui n'ont jamais été domestiqués, comme les kangourous, peuvent communiquer intentionnellement avec les humains,...

Un autre frère de Mariah Carey est poursuivi pour la façon dont il a été dépeint dans ses mémoires

Lorsque Mariah Carey a laissé tomber ses mémoires, The Meaning of Mariah Carey, la chanteuse a fait en sorte de tout étaler sur la...

Pour continuer

Une étude montre que les kangourous sauvages peuvent communiquer intentionnellement avec les humains

Des animaux qui n'ont jamais été domestiqués, comme les kangourous, peuvent communiquer intentionnellement avec les humains,...

MISE À JOUR : 2 200 tortues de mer ont été relâchées par des bénévoles dans le Golfe

Des centaines de tortues rentrent maintenant chez elles dans le golfe du Mexique après avoir subi...

Un chiot se fait arracher une dent chez le dentiste et sourit adorablement devant la caméra

Habituellement, lorsque les chiens sont réellement "souriants", c'est-à-dire qu'ils expriment leur bonheur, c'est lorsqu'ils ont les...

Le premier clonage d’une espèce menacée aux États-Unis à partir de gènes congelés il y a 30 ans donne de l’espoir au putois d’Amérique

Les efforts de récupération des furets à pieds noirs visant à augmenter la diversité génétique et...

Après que les fabricants de prothèses aient déclaré que c’était impossible, l’orphelin Koala retrouve un pied grâce à un dentiste

Lorsqu'un koala a été trouvé à côté de sa mère mourante, devenir orphelin n'était pas son...

Câlins dans des températures glaciales, un veau nouveau-né et un border collie deviennent les adorables meilleurs amis

Quelle que soit la façon dont vous le mesurez - moins 50° Celcius ou moins 58°...

La technologie de la NASA pour cartographier les étoiles pourrait maintenant aider à sauver le plus gros poisson du monde

Au-dessus de notre planète, le télescope spatial Hubble dispose d'un logiciel spécial pour analyser les détails...

Les dauphins ont des traits de personnalité similaires à ceux des humains, selon une étude

Si vous avez déjà regardé le visage d'un dauphin et senti pendant une seconde qu'il savait...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici